Blog post

[TOP 10] CKJ célèbre l’amour avec des titres incontournables pour la Saint-Valentin ! #13

♣ Jolin Tsai avec “We’re All Different, Yet The Same”

Cai Yilin, de son nom de scène Jolin Tsai, est une chanteuse taïwanaise de 38 ans. Originaire de la ville de Xinzhuang (un quartier aujourd’hui), elle est extrêmement connue en Asie pour être une artiste qui innove à chaque sortie musicale, visuellement et musicalement. C’est en 1998 que la chanteuse se fait repérer en participant à un concours de la chaîne MTV, avec “The Greatest Love of All” de Whitney Houston en finale. Elle entrera alors d’abord chez Universal Music et sortira son premier single “Living With The World”.

Elle cartonnera dans les années 2000, jusqu’à être classée comme l’une des pires chanteuses de l’année 2001 par un chanteur et un musicien, admirant sa voix mature mais son incapacité à produire un bon album. Elle interprètera “Can’t Help It” du film Atlantide l’Empire Perdu de Disney, la même année. Finalement, son 4ème album s’effondre et ses parents rentrent en conflit avec son agence. Le résultat est que le contrat de Jolin ne sera pas renouvelé et qu’elle devra payer une certaine somme pour “préjudice”.

C’est en 2002 qu’elle signe chez Sony Music Taïwan. L’album “Magic” (2003) lui façonnera une nouvelle image. C’est aussi depuis cet album que la jeune femme commence à collaborer avec Jay Chou, une collaboration qui se poursuit jusqu’en 2005. En 2006, Jolin change à nouveau d’agence pour aller à EMI Music. Grâce à un conseil de son PDG, Jolin ose la différence. Elle se retrouve propulsée au rang de “star asiatique” grâce à sa “danse du ruban” dans le clip “Dancing Diva”. Jolin gagnera la même année l’award de la meilleure chanteuse aux Golden Melody Awards. En 2007, Jolin collabore avec Kylie Minogue sur une version de “In my Arms”, pour promouvoir l’album “X” en Asie. C’est en 2008 que Jolin quitte EMI Music pour partir chez Warner music Taiwan.

Après une pause durement méritée, Jolin Tsai va fonder son propre label Eternal Music Production. Son premier album a été là où elle s’est le plus impliqué : lassée des démos commerciales qu’on lui donnait, elle décide de choisir elle-même ses démos et demande les plus inédites. Elle change également de concept, passant de princesse à femme sexy, un pari risqué. Elle va finalement gagner une grande notoriété, ainsi qu’une performance en Europe pour sa 3ème tournée mondiale en 2012.

Elle enchaîne ainsi avec “MUSE”, album qui aura cartonné. “Dr Jolin” et “Fantasy” ont énormément fait parler d’elle, la première présentant un échange de sexe alors que la seconde est un soutien à ses amis de la communauté LGBTQ+. Elle gagne de nouveau un award, l’award de la chanson de l’année, avec “The Great Artist” en 2013 et donnera une performance à la Taiwan Music Night à Paris.

PLAY” est l’album qui a su la faire connaître au rang mondial : la chanson titre a eu le droit à un article dans le TIME américain, la chanson “We’re All Different, Yet The Same” a fait beaucoup de bruit de par le thème du mariage pour tous, la chanson “Gentlewomen” brise les stéréotypes liés aux genres et la chanson ”I’m not yours” en duo avec la reine de la J-Pop Namie Amuro a su aussi conquérir le Japon.

Sa dernière sortie en date est l’album “UGLY BEAUTY”, mélangeant plusieurs styles différents et brisant avec son ancien elle.

Le thème de cette chanson est le mariage pour tous, ce qui lui a valu d’être bannie à Singapour. Mais pourquoi parle-t-on de cette chanson ? Parce qu’elle est inspirée d’une histoire vraie. Le clip commence comme un film, où l’on voit une vieille femme plier des affaires dans une chambre d’hôpital. Une infirmière arrive et lui demande si elle est de la famille d’une certaine Qiu Xiu Man. Elle confirme, et quand on lui demande quel est son lien de parenté, celle-ci lève la tête vers la fenêtre. C’est à ce moment-là que la chanson commence. On est donc transporté dans le passé, une ambulance arrive à l’hôpital et on retrouve la vieille femme du début à côté du brancard. Elle suit le brancard dans l’hôpital, jusqu’à ce qu’un infirmier lui demande d’attendre hors du bloc. Quelques minutes plus tard, l’infirmier lui donne un formulaire sur le consentement pour l’opération de la personne sur le brancard. En demandant sa relation avec la patiente, elle répond qu’elle est sa meilleure amie et qu’elle a vécu avec elle pendant 30 ans. Sauf que l’infirmier lui dit qu’il faut la signature de quelqu’un de sa famille, et qu’il est désolé car c’est la réglementation de l’hôpital. La femme appelle donc un membre de sa famille, qui est le neveu de la patiente. L’infirmier se doute bien qu’il y a quelque chose d’anormal, au vu de sa tête. Malheureusement… Le bip continu de la machine de la patiente sonne, et annonce sa mort avant même l’opération. Les larmes coulent sur les joues de notre brave femme. Elle lui serre la main une dernière fois. Mais une surprise l’attend et quand elle se retourne, c’est bel et bien une Jolin en robe de mariée qui lui fait face, un sourire aux lèvres. Jolin lui prend la main et l’emmène vers une des portes de l’hôpital. Par miracle, notre héroïne rajeunit, et se retrouve aussi en tenue de mariée, pendant un mariage. Jolin lui met la bague au doigt, comme dans les mariages traditionnels, et nos deux amoureuses s’embrassent passionnément sous les applaudissements. On retrouve à la fin de la chanson la scène du début, et qui se finit par la révélation de notre héroïne : “Elle était ma femme”. Les paroles également sont très poignantes, parle de l’amour avec une personne du même sexe, du fait que l’amour sous toutes ses formes est magnifique. Jolin chante aussi qu’aimer l’être auquel on tient le plus au monde, c’est aussi ça la simplicité de l’amour, peu importe le genre. La chanson saura rendre votre Saint-Valentin magique en compagnie de votre compagnon ou compagne, et que simplement aimer sans devoir se cacher est un bonheur immense !

Si vous découvrez Jolin Tsai, on vous conseille “Medusa” et “PLAY” !

Page précédente Prochaine page

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...