Blog post

[TOP 10] Ces aliments asiatiques pourraient bien vous tuer ! #11

♣ Le sannakji

Le sannakji, originaire de Corée du Sud, fait régulièrement le buzz sur la toile ! Vous êtes sûrement déjà tombés sur des vidéos en ligne montrant des personnes manger des petits poulpes se tortillant dans tous les sens… Eh bien ce n’est pas entièrement la vérité, mais cette consommation n’en est pas moins dangereuse !

Le sannakji fait partie des plats consommés crus, et même si sa consommation n’est pas non plus massive contrairement à ce que pourraient nous le faire croire les médias occidentaux, ce met reste une unicité culturelle propre à la Corée du Sud. Le sannakji regroupe en fait deux pratiques différentes, qui nécessite une petite mise au point pour comprendre la différence entre les deux. Le poulpe peut être vivant lors de sa consommation, et dans ce cas des petits spécimens sont sélectionnés puisque le poulpe doit être ingurgité en entier, une pratique rendue difficile par le mouvements de l’animal. Concernant la seconde pratique, moins décriée car ne faisant pas souffrir l’animal pendant longtemps, elle consiste à manger l’animal mort, et seulement les tentacules. Dans ce cas, l’animal est tué lors de la commande du client pour en assurer la fraicheur, et une préparation (souvent à base de soja ou d’huile de sésame) est alors versée dans l’assiette et devant le client, ce qui fait bouger les tentacules ; une réaction engendrée par la sauce car le poulpe est donc ultra frais et a encore des réactions nerveuses. Notez que plus le sannakji mort gesticule avec la sauce, plus il frais ; si vous tentez donc l’expérience lors d’un voyage au sud de la péninsule coréenne, vous pourrez donc voir tout de suite s’il s’agit d’un produit frais.

Mais si le sannakji peut s’avérer mortel, ce n’est en fait pas à cause de substances présentes dans le poulpe, mais justement à cause de son mode de consommation. Que le sannakji soit vivant ou mort (mais en mouvement) lors de sa consommation, son ingurgitation est rendue difficile car les tentacules s’accrochent dans la bouche et la gorge, et peuvent éventuellement provoquer un étouffement.

En France, le poulpe n’est pas consommé de la même manière que le sannakji en Corée du Sud, mais vous pouvez tout de même trouver de chouettes recettes à base de poulpes, notamment en salade, comme dans le restaurant Bekseju Village (Paris).

Page précédente Prochaine page

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...