Blog post

[LIVE REPORT] MIYAVI a fait un retour électrique sur les planches parisiennes !

Le 19 avril dernier, le très célèbre guitariste et chanteur japonais MIYAVI a de nouveau fait honneur à la France dans la cadre de sa nouvelle tournée mondiale ! Intitulée “MIYAVI ‘DAY 2’ World Tour 2018“, la deuxième partie de cette tournée a donc emmené MIYAVI à travers l’Europe, en commençant par le YOYO (Palais de Tokyo) à Paris.

Pour cette nouvelle date française, les fans du guitariste ont attendu dans la file d’attente pendant des heures, pour certains toute la journée, alors que les portes de la salle se sont ouvertes sur les coups de 19h. Après un passage au vestiaire, le public s’est dirigé vers la salle de concert ; si vous ne connaissez pas le YOYO, la salle est composée d’une fosse et d’un balcon, pouvant ainsi accueillir jusqu’à plusieurs centaines de personnes. Pour cette date de concert, le balcon était réservé pour les fans munis d’un billet VIP et leur permettait donc d’avoir une vue plongeante et globale de la scène. La date n’a cependant pas affiché complet.

La première partie du concert a commencé vers 19h30 avec le groupe The Kinds. Ce groupe français, composé de trois membres, a proposé au public des chansons rock chantées en anglais. Dès le premier titre, le public s’est laissé entraîner par l’énergie du groupe et a largement encouragé The Kinds. Le groupe a mené sa performance  à bien après avoir remercié MIYAVI, le public, mais aussi le staff de la salle de les avoir accueilli.

Une fois la première partie terminée, le staff a commencé à installer le matériel pour le second chapitre de cette soirée : le tant attendu MIYAVI ! Bien avant l’entrée en scène de la star de la soirée, les spectateurs avaient déjà commencé à crier son nom pour que leurs voix portent jusqu’à lui. C’est alors que MIYAVI est arrivé sur scène ; il n’a pas fallu longtemps à l’artiste pour entraîner le public dans son univers si spécial.

Le concert a donc commencé avec la très charismatique “Flashback“, une chanson extraite de son dernier full album “Samurai Sessions Vol.2“, et originellement interprété avec KenKen. MIYAVI a profité de l’euphorie du public lors de ce début de concert pour enchainer sur la beaucoup plus pop “Dancing With My Fingers“, toujours du même album. Même si bien entendu Daichi Miura n’était pas présent à Paris pour chanter aux côtés de MIYAVI, comme c’est le cas sur la version studio, la chanson a été menée à bien grâce aux autres musiciens et aux deux chanteurs du choeur qui ont accompagné MIYAVI lors de sa tournée européenne.

L’une des particularités de MIYAVI, c’est aussi la proximité qu’il a avec son public et sa prestance scénique hors norme. Toujours accompagné de sa guitare, dont les compétences l’ont rendu célèbre il y a des années maintenant, l’artiste a su occuper l’espace complet que lui offrait la scène, en sautant un peu partout et en incitant également le public à faire de même.

MIYAVI a donc continué sur cette voie avec “So On It“, puis “In Crowd” tout de suite après, toujours accompagné sur scène de ses deux chanteurs, mais également d’un batteur et d’un DJ qui l’ont aidé à assurer le show ce soir-là. MIYAVI ne s’est pas privé tout au long du concert de présenter avec fierté et enthousiasme les membres de son équipe à ses fans. Seann Bowe, chanteur du choeur, est venu rejoindre MIYAVI pour interpréter “Bumps In The Night” et ainsi remplacer Masato (du groupe coldrain) qui est l’artiste en collaboration sur la version studio. Heather, deuxième membre du choeur et nouvelle recrue de l’équipe qui a fait ses débuts sur scène à Paris, s’est à son tour avancée sur le devant de scène aux côtés de la star du soir, cette fois-ci pour le titre “Dim It“. Notez que cette chanson est normalement en featuring avec Rosie Bones et extraite de l’album “Fire Bird” (2016).

Après ces nouvelles chansons, MIYAVI a adressé quelques mots en français au public, de quoi faire très plaisir aux fans :

“Je suis très content d’être à Paris !
Je ne m’attendais pas à revenir aussi vite ici !

Je vous ai manqué ?
Amusez-vous bien !”

Après avoir impressionné ses fans avec un nouveau solo de guitare sur l’endiablée “Ganryu” (de base en collaboration avec le duo Hifana), MIYAVI a enchainé avec une célèbre reprise : celle de la chanson “Pink Spider“. Ce titre est signé hide, célèbre musicien japonais qui a notamment fait partie des X JAPAN, et qui aura bientôt droit à un album hommage auquel MIYAVI lui-même a participé.

MIYAVI a prononcé quelques mots sur le titre “Live To Die Another Day -Sonzai Shōmei-“, qui a servi de générique au film Blade of the Immortal. Il a également fait part au public de ses récentes activités au Japon puisqu’il a joué dans l’adaptation en film du célèbre manga Bleach, à venir dans les salles nippones.

Avant de reprendre le show, l’artiste a souhaité rappeler au public quelques unes des actions dans le monde qu’il effectue et qui lui tiennent à coeur. En effet, MIYAVI souhaite donner une nouvelle vision du monde, le changer et permettre aux générations à venir d’avoir un meilleur futur. Rappelons qu’il est un artiste engagé, et qu’il est même devenu un ambassadeur de l’UNHCR (United Nations High Commissioner for Refugees). Auprès de cette structure, il s’engage dans des pays tel que le Bangladesh ou bien l’Afghanistan, où il se rend pour visiter des camps de réfugiés et leur transmettre du soutien, notamment via son plus gros point fort : la musique.

Il nous a également avoué avoir eu peur au début d’aller dans ces différents pays, cependant, lors de sa venue dans les camps, il a appris à jouer de la guitare à des enfants. Il a affiché beaucoup de fierté et de joie en partageant cette expérience unique avec son public, et a profité de cet instant pour parler de ses deux petites filles.

MIYAVI a parlé à coeur ouvert tout au long du concert. Il a démontré que n’importe qui pouvait changer le monde, et il a notamment dis une très belle phrase qui ne peut que mettre tout le monde d’accord :

“Tout le monde est différent, mais on peut tous ne devenir qu’un”.

Il a ainsi repris le show avec “The Others“, chanson incontournable de sa discographie qui porte le nom de son album sorti en 2015. Entre plusieurs chanson, et à chaque fois que le public a crié son nom, le guitariste a presque paru timide, mais n’a pas manqué une seule opportunité de remercier chaleureusement les fans présents pour avoir fait le déplacement une nouvelle fois.

Avec une chaleur quasi insoutenable dans la salle, grâce à l’ambiance survoltée du show et le manque certain de climatisation au sein du YOYO de Paris, MIYAVI a également pensé à rafraîchir les fans en leur lançant un peu d’eau.

Avec la chanson “Long Nights“, ce nouveau show parisien de l’artiste a aussi permis à MIYAVI de faire passer un message : la musique peut éviter les conflits et changer les gens, tout comme les gens ont la capacité de changer le monde. Le guitariste a aussi rappelé que “Long Nights” est la première chanson qu’il a écrite après être revenu de mission humanitaire au Liban ; comme on vous l’avait annoncé fin mars, MIYAVI a sorti un remix de cette chanson en featuring avec la rappeuse afghane Sonita, toujours en lien avec ses projets humanitaires.

MIYAVI a repris le concert avec la chanson titre “Fire Bird“, et a enchainé avec le titre frénétique “Afraid To Be Cool“, qui n’a laissé personne indifférent au sein du YOYO. Si vous avez envie de danser sur du MIYAVI, c’est très certainement sur cette chanson que vous pouvez vous lâcher !

Le guitariste a par la suite continué avec deux titres de son album “Samurai Sessions vol.1” : “Day 1“, de base en versus avec Yuksek, et “Strong“, originalement interprétée en collaboration avec Kreva.

Malheureusement, c’est à ce moment que le concert a commencé à arriver sur sa fin… MIYAVI a annoncé le dernier titre de son show, la fameuse “Horizon” qui avait porté une partie des promotions de son album éponyme de 2013.

MIYAVI a donc quitté la scène à la fin de cette supposée ultime chanson de la soirée, pour revenir quelques minutes plus tard et entamer le rappel avec “Itoshii Hito“, un titre plus ancien dévoilé pour la première fois en 2004.

MIYAVI a continué de jouer les prolongations avec “What A Wonderful World” (2007), suivi du single de 2014 “Real?“. Malgré la chaleur et la fatigue qui se faisaient sentir dans le YOYO, les fans ont continué de sauter au rythme effréné de la guitare lors de ces tout derniers morceaux.

Mais c’est finalement avec “What’s My Name?“, titre emblématique et incontournable de la carrière de MIYAVI, que l’artiste a tiré sa révérence sur la scène parisienne.

Avant de quitter la scène du YOYO pour de bon, MIYAVI a brandi le drapeau français dédicacé par les fans tout spécialement pour l’évènement, et a ensuite appelé ses musiciens sur le devant de la scène pour saluer le public une dernière fois. Une ultime photo du show a été prise, où les artistes présents sur scène ont posé devant la fosse et les fans des premiers rangs.

En conclusion, MIYAVI a une fois de plus honoré les fans français en passant par Paris, une sublime occasion de découvrir ou redécouvrir sur scène cet artiste fabuleux au charisme unique et indéniable ! Le guitariste samouraï est à la hauteur de sa réputation et nous l’a une fois de plus prouvé, que ce soit avec les hits rock avec lesquels il s’est fait connaitre, comme avec les chansons plus orientées pop qu’il a sorti ces dernière années. Le show du YOYO a également été l’occasion de découvrir en version live les titres de son dernier full album “Samurai Sessions vol.2“, sorti entre ses deux derniers concerts parisiens (novembre 2017).

Quel a été votre plus beau souvenir du concert ?

Merci à MyMusicTaste et B7KLAN pour l’invitation,
et à MIYAVI & ses musiciens pour ce superbe show !


Setlist :

01. Flashback
02. Dancing With My Fingers
03. So On It
04. In Crowd
05. Bumps In The Night
06. Dim It
07. Ganryu
08. Pink Spider (reprise de l’artiste hide)
09. Live To Die Another Day -Sonzai Shōmei-
10. The Others
11. Long Nights
12. Fire Bird
13. Afraid To Be Cool
14. Day 1
15. Strong
16. Horizon
Rappel :
17. Itoshii Hito
18. What A Wonderful World
19. Real?
20. What’s My Name?

Galerie photo :

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...