Blog post

Brave Entertainment répond aux accusations de l’avocat et de la mère de Samuel !

Alors qu’on vous annonçait il y a quelques jours que Samuel et son label Brave Entertaiment étaient en conflit, l’agence du jeune homme a officiellement répondu aux accusations faites par les représentants de Samuel, qui ne sont autres que son avocat et sa mère.

Via son représentant légal Chaeum, Brave Entertainment a répondu :

“Bonjour, nous sommes Chaeum, les représentants légaux de Brave Entertainment. Nous souhaitons délivrer la réponse de Brave Entertainment aux déclarations faites par les représentants de Samuel.

Les représentants de Samuel ont clamé que Brave Entertainment a forcé l’artiste à participer à des activités liées à un business privé du PDG de l’agence et que l’artiste n’avait pas reçu de déclaration de revenus en bonne et due forme. Cependant, nous souhaitons prouver que c’est complètement faux. Les détails de notre réfutation sont les suivants.

Tout d’abord, la déclaration selon laquelle l’artiste a été forcé de s’impliquer dans la promotion du business privé du PDG de l’agence est fausse. 

Il est vrai que le PDG de Brave Entertainment prend part à une affaire qui utilise la technologie blockchain sur une plateforme de service de streaming musical, et que Samuel devait donner une performance à une exposition musicale en tant qu’artiste de Brave Entertainment.

Cependant, le business susmentionné est complètement différent de la crypto-monnaie, aussi connue sous le nom de l’industrie de la monnaie, qui devient un problème social à cause de sa nature spéculative. Aussi, la performance de Samuel à l’évènement lié aux blockchain que nous avons mentionné ne consistait pas en la promotion du business susmentionné ou en l’enrichissement personnel du PDG, elle consistait à fournir à Samuel plus de visibilité dans une industrie qui combine la musique et les dernières technologies, en tant que star montante de la K-Pop chez Brave Entertainment.

Pour que Samuel se produise à cet évènement, Brave Entertainment a signé un contrat classique d’évènement et de concert, et Samuel a participé à cet évènement et a touché la compensation mentionnée dans son contrat. Le représentant de Samuel a déclaré que Brave Entertainment leur avait montré de faux contrats à plusieurs reprises, mais Brave Entertainment n’a jamais fabriqué de faux contrat, et le processus complet, de la signature du contrat pour l’évènement jusqu’au paiement pour la participation de Samuel, a été fait en toute légalité.

Il ne s’agit pas seulement de ça, mais le PDG de l’agence avait parlé à la mère de Samuel avant qu’il ne parte pour sa performance au Japon, et lui avait expliqué en détails que l’évènement n’avait pas pour but de promouvoir la crypto-monnaie, mais qu’il s’agissait à la place de promouvoir Samuel sur une nouvelle plateforme musicale, et le planning a été maintenu avec le consentement explicite de la mère de Samuel. Pendant le processus, Brave Entertainment n’a pas une seule fois ‘forcé’ Samuel à faire quoi que ce soit. Nous n’avons impliqué Samuel dans aucun business de crypto-monnaie, pas même celui mentionné au-dessus. Nous avons des preuves, notamment des messages échangés à cette période, pour soutenir notre propos. 

Ainsi, la déclaration selon laquelle le PDG de l’agence a forcé Samuel à s’impliquer dans une affaire privée est totalement fausse.

Dans un second temps, le représentant de Samuel a déclaré que Brave Entertainment avait admis ses fautes concernant l’évènement susmentionné. Il s’agit cependant en vérité d’un malentendu avec quelques fans qui ont cru que Samuel participait à cette affaire de crypto-monnaie, et Brave Entertainment a sorti un communiqué pour mieux expliquer aux fans la nature de l’évènement, et dissoudre le malentendu. En aucun cas cela montre que l’agence ait admis une faute pour quelconque acte répréhensible. Le communiqué est toujours consultable en intégralité sur le fan cafe dirigé par Brave Entertainment.

Dans un troisième temps, les représentants de Samuel ont déclaré qu’il n’avait pas reçu de fiche de paie en bonne et due forme. Cependant, non seulement Brave Entertainment a fourni les fiches de paie aux parents de Samuel à leur demande, mais l’agence a aussi fourni d’autres documents relatifs à d’autres activités que l’agence a tenu pour Samuel, notamment des cours de chant, de danse, de langues étrangères et de coaching individuel. Le père de Samuel a personnellement visité les locaux de l’agence pour confirmer le contenu de tous ces documents. Cependant, il y a eu une divergence d’opinion concernant le montant spécifique de la rémunération, et la mère de Samuel a soumis une demande pour que Brave Entertainment lui envoie une fiche de paie qui reflétait [le montant] qu’elle pensait juste.

Brave Entertainment a fourni à la mère de Samuel une fiche de paie détaillée qui montre les coûts de la production d’un album, du marketing, et les autres dépenses que nous avons faites en tant qu’entreprise de management de Samuel, ainsi que les revenus des concerts, des ventes d’albums et des évènements. Nous lui avons également donné une explication détaillée de cette fiche de paie. 

Cependant, malgré le fait qu’il n’y ait aucun contenu non justifiable dans la fiche de paie, la mère de Samuel a demandé à ce que l’agence paie une somme d’argent conséquente qui ne prenait pas en considération les coûts de production, et elle a refusé d’accepter la fiche de paie donnée par l’agence.

Dans un quatrième temps, le représentant de Samuel a déclaré qu’ils avaient envoyé en mars 2019 des documents d’attestation de contenu en demandant une réponse dans les deux semaines, et ils ont aussi dit que Brave Entertainment n’avait donné suite que deux mois après, ce qui n’est pas vrai.

Le 5 mars 2019, la mère de Samuel a envoyé le document d’attestation de contenu via un représentant légal pour mettre fin de manière unilatérale au contrat [de Samuel], et Brave Entertainment a reçu les documents le 7 mars 2019, et après avoir parlé à leur avocat, ils ont envoyé une réponse le 21 mars 2019, exactement deux semaines après la réception des documents. Ainsi, la déclaration selon laquelle l’agence a mis deux mois à envoyer une réponse est complètement fausse.

Cinquièmement, des déclarations ont été faites, disant que Samuel avait participé à toutes les activités prévues [dans son planning], ce qui n’est pas vrai.

La mère de Samuel choisissait quelles étaient les activités qui lui plaisaient, et ne faisait participer Samuel qu’aux activités qu’elle avait choisies. Pour toutes les autres activités, Samuel ne s’est pas pointé et Brave Entertainment a subi des dommages à cause de ruptures de contrats pour des performances à l’étranger.

Le staff de Brave Entertainment a parlé avec les représentants de Samuel à de multiples reprises pour donner des explications détaillées de ses activités qui avaient été programmées avant que des documents d’attestation de contenu ne soient envoyés. Cela incluait l’enregistrement d’une chanson pour le logo d’une entreprise de télédiffusion, des promotions à l’étranger qui avaient déjà été communiquées aux fans, et des cérémonies de remises de récompenses où Samuel devait se voir remettre un prix. Cependant, la mère de Samuel a décidé toute seule de refuser que son fils n’aille à ces évènements, sans donner de véritable explication à son refus.

Comme expliqué, la situation est différente des communiqués faits par les représentants de Samuel de bien des aspects, et Brave Entertainment va faire de son mieux pour corriger toutes les informations. Nous avons également l’intention de prendre des mesures judiciaires pour les pertes que l’agence a subi à cause de cette diffamation. 

Brave Entertainment est attristé par les tristes circonstances entourant l’artiste et sa famille, comme l’agence l’a accompagné dans ses hauts et ses bas jusqu’à maintenant. Aussi, l’agence trouve cela vraiment dommage que cet incident ait cause beaucoup d’inquiétude à plein de gens. Brave Entertainment fera tout ce qui est en son pouvoir pour régler cette situation via la justice.

Merci.”

Suite à ce très long communiqué explicatif de la part de Brave Entertainment, un représentant de Samuel a répondu à ces déclarations en se confiant au média Xportsnews :

“Ils disent que nos arguments sont des mensonges, mais il semblerait que cela se règle au tribunal.”

Le représentant de Samuel a également parlé des accusations de Brave Entertainment, selon lesquelles Samuel n’aurait pas assisté à toutes les activités programmées pour lui :

“La fin de contrat avait déjà eu lieu en mars. Il y a eu des réunions à plusieurs reprises après cela concernant son emploi du temps.

ll poursuivra [les activités de] son planning arrangées avant cela, mais aucun accord n’a été trouvé pour ses activités après cela. Une plainte a été déposée le 20 mai, et il a même été confirmé qu’elle avait été prononcée, alors il n’y a plus d’obligation.”

Source : Soompi

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...