Blog post

[LIVE-REPORT] Une setlist qui suit l’histoire de ONE OK ROCK !

La dernière rencontre de notre équipe avec ONE OK ROCK date un peu il faut l’avouer… La dernière fois que nous les avons vu en concert remonte à décembre 2015 lors de leur passage à l’Olympia peu de temps après les attentats tragiques qui ont touché notre capitale avec notamment l’attaque du Bataclan qui avait particulièrement attristée le groupe. Notre live-report sur ce concert est toujours disponible ici.

C’est avec beaucoup d’impatience que nous attendions donc cette nouvelle date française à l’occasion de la tournée “EYE OF THE STORM’ EU TOUR 2019” et son escale à Paris le 26 mai dernier pour la promotion de l’album “Eye of the Storm” sorti en début d’année.

Ce concert marquait aussi notre premier passage par La Seine Musicale, une salle quelque peu éloignée du métro et du centre de Paris mais que nous avons particulièrement appréciée pour son acoustique incroyable ! On la retiendra pour le moment comme une des salles avec le meilleur rendu sonore !

Une première partie pop qui donne le ton

Le concert a débuté en douceur avec une première partie menée par l’artiste répondant au nom de Dan Lancaster. Vous avez  probablement déjà entendu ce nom, ou entendu des titres composés par cet artiste. Dan Lancaster est un producteur britannique qui a travaillé pour de nombreux artistes, dont ONE OK ROCK, Crossfaith ou encore Dir En Grey dans le milieu de la musique asiatique. Il n’en est donc pas à son coup d’essai !

Pendant près de 45 minutes de performance, il a préparé la venue des ONE OK ROCK et a épaté par son talent. Sa musique a été particulièrement bien reçue par les fans déjà installés dans une salle quasiment entièrement remplie. Beaucoup semblaient d’ailleurs déjà bien connaître sa musique et suivaient le rythme avec beaucoup d’entrain. Simplement accompagné d’un batteur, le jeune homme a envoûté la salle et a interprété des titres aux sonorités très proches du dernier album du groupe phare de la soirée.  Une très bonne ambiance était lancée pour ce début de concert !

Un groupe qui s’affirme et va de l’avant

Cette mise en bouche terminée, les quatre membres de ONE OK ROCK montent finalement sur scène sous les acclamations du public. Les instruments commencent à résonner pour ouvrir la voie à Taka, qui, paré de son micro, commence à interpréter “Push Back, l’un des titres composant le dernier album en date du groupe “Eye of the Storm”. Ce morceau permet d’inaugurer le concert en beauté avec un bon rythme sous les cris de joie des fans.

Le public a la voix bien échauffée – mention spéciale à Dan Lancaster qui est en partie responsable de cet échauffement vocal – et peut suivre le mouvement sur un titre issu cette fois de l’album “Ambitions” sorti il y a environ deux ans, “We Are” ! Cette chanson était bien sûr très attendue et particulièrement affectionnée par le public qui répond très naturellement à l’appel de Taka sur le refrain pour chanter avec lui. “We Are” est une piste particulièrement forte en émotions qui transmet à la fois force et encouragements aux personnes qui se noient dans le désespoir et broient du noir, alors que ONE OK ROCK deviennent leurs “Couleurs dans les ténèbres”. Leurs expériences personnelles se ressentent nécessairement dans ce genre de morceaux puisque chacun rencontre des moments plus difficiles à un moment de sa vie. Mais les garçons veulent nous faire savoir qu’il ne faut pas se laisser abattre !

Et c’est sur le même mouvement que continue le titre suivant “Taking Off” rassemblant tout le monde à cet instant au même endroit avec une même passion pour la musique. Le public se défoule et saute en rythme avec la mélodie. C’est alors que Dan revient sur scène pour se joindre à Taka et interpréter le second couplet de la chanson. Ils continuent en duo , donnant aux fans un moment d’échange et de complicité très agréable à voir entre les deux artistes. Toru à la guitare et Ryota à la basse s’en donnent à cœur joie alors qu’ils sautent et se baladent à travers la scène, jusque sur les prolongements sur les côtés pour se rapprocher des fans les plus éloignés.

Leur credo : faire ce qu’ils aiment et partager leur passion pour la musique ! C’est avec cette musique et cet enthousiasme qu’ils nous font d’ailleurs savoir qu’ils veulent rester inoubliables et laisser leurs empreintes en tant qu’artistes et groupe de rock. Et c’est évidemment avec un de leurs derniers titres, “Unforgettable“, que le show a continué. Avec ces sifflements caractéristiques qui lancent le titre, les fans l’ont reconnu en quelques secondes et ont encouragé le groupe avec des cris et applaudissements !

Et pour ne pas faire retomber l’ambiance, c’est sur un ancien titre que le groupe a enchaîné ! Issu de l’album “JinseixBoku=“, “Clock Strikes” reste un des titres incontournables lors des tournées européennes de ONE OK ROCK, et fait le plus grand bonheur des fans de la première heure. Taka en a profité pour faire participer les fans sur une partie du refrain et notamment la phrase “Believe that time is always forever” tendant son micro vers la foule, perché au devant de la scène. Entre la note tenue sur le mot “Forever” qui démontre toute sa puissance vocale et l’émotion portée par le public transformé en chœur, Taka laisse son empreinte sur le parquet de la salle.

Les lumières s’abaissent alors et les notes de guitares de Toru se font apaisantes quand Taka prend la parole “Vous passez un bon moment ? Nous passons un bon moment aussi, merci d’être venus ! Vous me rendez très heureux. Nous sommes venus l’année dernière aussi, n’est-ce pas ? Je suis tellement content d’être de retour ici. Vous êtes géniaux, merci.


Tous s’accordent alors une courte pause qui aura laissé le temps à chacun de reprendre son souffle avant de continuer sur une version folk de “Head High” simplement jouée à la guitare. Cette interprétation de Taka est différente de la version studio et beaucoup plus calme afin que les fans puissent se laisser bercer par la musique alors qu’ils allument le flash de leurs téléphones pour apporter leur petite touche personnelle à cette bouffée d’oxygène. Il faudra attendre la fin du premier refrain pour que la batterie et la basse viennent se joindre à la mélodie et retrouver le rythme de la version studio de ce titre ! Les fans applaudissent en rythme comme pour encourager le groupe à garder la tête haute, comme le dit la chanson : on le sait, et Taka l’a affirmé à plusieurs reprises, le groupe continue de regarder droit devant, vers ses objectifs. Personne ne les arrêtera dans leur lancée : le besoin d’évoluer et d’expérimenter sans cesse de nouvelles choses est beaucoup trop puissant.

Inspiré de la pop-rock américaine, le titre “Take What You Want” fait résonner les basses sous les acclamations d’un public en folie, transcendé par l’énergie positive qui fuse dans la salle. ONE OK ROCK continuent de passer d’un album à l’autre et les fans suivent le mouvement sans perdre leur énergie. Vient alors le tour d’une chanson très intense introduite par les membres. “La prochaine chanson parle des différences que nous avons tous” annonce le bassiste, Ryota. “Il s’agit d’être vous même,  même si ce n’est pas toujours facile” ajoute le guitariste, Toru. “Chantez avec nous. La prochaine chanson s’appelle ‘Stand Out Fit In‘” termine Taka en enchaînant directement sur le titre.

Cette chanson est très intéressante par le fait qu’elle peut parler à tout le monde. Elle aborde le sujet du rejet de la différence par les autres, la mise à l’écart et s’adresse aux victimes de harcèlement – en particulier de harcèlement scolaire – comme le montre le clip. Mais comme l’incarnent les paroles “Je suis qui je suis / Peu importe / Je ne changerai pas“. On peut aussi y voir un parallèle avec la carrière du groupe et comme Taka l’a dit dans plusieurs interviews, peu importe ce que les gens pensent de leur nouvelle orientation musicale, ils ne changeront pas puisque c’est ce qu’ils aiment faire et ce qu’ils veulent faire. La voix de Taka atteint des sommets. Les musiciens s’amusent et échangent avec leurs instruments rappelant alors que la musique est un langage universel que tout le monde peut  comprendre, peu importe les différences.

Taka a quitté la scène après ce morceau pour s’octroyer une petite pause -bien méritée-, mais en laissant bien sûr le champ libre aux musiciens, Toru, Ryota et Tomoya pour mettre l’ambiance. Et oui, les ONE OK ROCK maîtrisent bien leur art, et nous l’ont fait savoir dans un moment délicieux apprécié par tous les amateurs de rock. Guitare, basse et enfin batterie résonnent parfaitement, dans une acoustique excellente permise par le joyau qu’est la Seine Musicale. Si on remercie les architectes et les ingénieurs sons pour ce superbe travail, on ne peut que se laisser séduire par la délicatesse des doigts de Toru sur son instrument, par l’habileté du doigté de Ryota sur sa basse, lorsqu’il passe d’un jeu classique à un slap démentiel et par la puissance du batteur, qui fait résonner ses caisses dans un pur moment d’ébullition ! Les cheveux volent, les hurlements fusent, les visages se crispent et jouissent de cette harmonie parfaite entre les ONE OK ROCK et les instruments avec lesquels ils font corps. En bref, on apprécie ce moment où le rock est à son apogée, et qu’il s’impose avec sa force de caractère en balayant toutes les appréhensions des non initiés.

Déterminés pour entamer un nouveau tournant…

Le chanteur fait son retour sur le titre “Giants” marquant alors la suite du concert et un changement de ton par rapport à l’histoire du groupe. Ils peuvent gagner en puissance, comme le dit le refrain “Nous pouvons être des géants” . On ressent cette nouvelle page qu’ils souhaitent écrire dans leur carrière et cette envie de découvrir le monde et toutes les choses qu’ils n’ont pas encore vues et testées. La chanson gagne en puissance sur le refrain, rejoint à ce moment par les chœurs du public.
Le concert continue dans le même thème avec un titre issu de l’album “Ambitions. “I was King” montre que les quatre hommes sont prêts à relever de gros défis pour atteindre leurs objectifs comme le précise Taka dans ses réponses à nos questions lors de notre interview juste avant le concert. Il souhaite que leur musique puisse continuer à évoluer puisque des artistes doivent pouvoir s’adapter au changement et aux différents marchés. Ils veulent atteindre un public plus large et notamment les Etats-Unis où la musique rock a malheureusement en partie disparue.  Mais avec cette chanson les ONE OK ROCK s’affirment aussi comme les rois de la soirée et Taka, sur son trône, ne peut qu’être adoré par son royaume, aussi splendide que lui. Pas de hiérarchie ce soir-là, le public est au même rang que le groupe, et ce refrain entêtant meut la foule, qui s’exprime avec grandeur et ambition.

Les instruments reprennent possession de l’espace et de la salle quelques secondes en faisant monter l’excitation du public qui applaudit en rythme. Chanteur, guitariste et bassiste se regroupent devant la batterie et laissent Taka prendre la parole : “On passe une superbe soirée. Merci Paris. Je veux que nous chantions ensemble la prochaine chanson. D’accord ? Vous pouvez le faire Paris ? Super ! C’est parti pour la prochaine chanson, Change !

D’abord sorti sous la forme d’un single digital pour ensuite être intégré à l’album “Eye of the Storm”, “Change” met en avant l’importance du changement comme le suggère le titre. Taka le chante avec entrain “Si nous n’allons pas de l’avant, alors que faisons-nous ?“. Il exprime son envie d’expérimenter de nouvelles choses sans stagner sur ce qu’il connaît et sait faire. Il est facile ici de faire le lien avec les changements de styles musicaux que le groupe mène. Ils doivent avancer et tenter de nouvelles choses pour rester intéressants et proposer de la musique de qualité. Rien ne les arrêtera dans cette décision et dans l’écriture de ce second chapitre de leur carrière.

… sans oublier leurs racines pour autant

Après cette affirmation de leurs envies et volontés pour la suite de leur carrière, un retour aux sources était bien sûr nécessaire ! Extrait du même album que “Clock Strikes” joué un peu plus tôt, nous avons pu profiter des sonorités plus rock de “The Beginning“. Certes ce n’est que le début de quelque chose de nouveau mais le passé garde son importance et ils ont besoin de garder le soutien de leurs fans dans cette démarche puisque sans ces fans ils n’en seraient pas là aujourd’hui.

Le groupe enchaîne sur “Jaded” plus récent cette fois, et chanté en featuring avec Alex Gaskarth sur l’album “Ambitions”. Le message perdure avec ce titre, “Parfois je dois essayer / Je dois me battre pour ce que je veux”. Il ne faut pas attendre que le temps passe et que la vie vous donne des réponses, il faut foncer et essayer, c’est le bon moment. C’est le moment choisi par ONE OK ROCK pour tourner la première page de leur carrière et avancer sur le début d’une seconde page.

Le meilleur pour la fin (ou presque la fin) avec “Mighty Long Fall” qui ne pouvait pas non plus être oubliée. Classique pour les fans de longue date, il n’était pas envisageable de rater ce titre lors de ce concert. Taka essaie de créer un peu de mouvement dans la foule, appel auquel certains fans répondent même si ça ne durera pas longtemps. La salle vibre sur les dernières notes de la chanson, jouées à la batterie avec passion.

Un rappel au sens bien particulier

Le groupe salue le public et le remercie, la fin du concert approchant à grands pas. “Plus de nuits perdus” ni pour les ONE OK ROCK, ni pour leur public, c’est ce qu’affirme la piste “Wasted Nights” sur laquelle ce concert se termine. Pendant l’interview, Taka nous confie que cette chanson est celle qu’il chérit le plus dans le nouvel album. Et pendant la soirée, ça se voit ! Plus encore, toute la salle ressent la passion qui émane du quatuor, alors qu’il hurle de ne plus avoir peur, de se laisser aller à cette nuit à jamais inscrite dans la mémoire de chacun. Le public hétérogène se laisse alors succomber à cette dernière chanson qui parle d’une jeunesse infinie, sans limites, passionnée. Encore maintenant résonne en nous le message transmis par ce morceau, qui, bien qu’il ne fasse pas l’unanimité auprès des amateurs des ONE OK ROCK, ne peut que nous faire voyager dans un macrocosme où règnent créativité et musicalité.

Le concert se termine par un lancé de lighstick colorés improvisé vers la scène. Quelques uns qui tombent sur la tête des artistes qui en rigolent et lancent de nouveau les bâtonnets lumineux en l’air. Le moment est innocent, drôle, et à l’image du concert, avec cette complicité indéniable, ce lien indéfectible entre les artistes et leurs fans.

En bref, on aime les ONE OK ROCK en concert pour leur talent et leur capacité à prendre possession de la scène, avec une maturité nette face à la critique et une dévotion totale à leur art.

Remerciements : H.I.M Media pour l’interview ainsi qu’à Live Nation pour l’invitation à cet événement
Crédits photos : Charles Pozzo Di Borgo du site Pozzo Live
Galerie photo complète ici

 

Ne manquez pas notre interview avec Taka

Peu de temps avant le début du concert, notre équipe a eu la possibilité de rencontrer Taka pour échanger sur le groupe, son évolution et ses envies pour le futur. Cliquez sur la photo ci-dessous pour découvrir l’intégralité de l’interview.

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...