Blog post

[INTERVIEW] Taka nous parle du début d’un “second chapitre” pour le groupe

This interview is also available in English on the second page!

Le 26 mai dernier marquait le retour de ONE OK ROCK dans notre belle capitale française. Le groupe était très attendu par le public suite à la sortie de son dernier album “Eye of the Storm” qui était bien sûr le cœur du sujet de cette nouvelle tournée nommée “Eye of the Storm EU Tour May 2019”.

Juste avant le concert, notre équipe a pu aller à la rencontre de Taka, chanteur du groupe pour lui poser quelques questions sur la venue ponctuelle du groupe en Europe, sur leur nouvel album mais aussi sur l’évolution constante de leur univers musical. On vous laisse découvrir tout ça ci-dessous !

Bonjour ! Vous êtes de retour en France cette année. Pourquoi aimez-vous venir ici ?

Taka : C’est une étape dans notre tournée « Eye of The Storm ». Nous sommes venus en novembre-décembre ici la dernière fois, mais c’était une petite tournée. Nous avons sorti un nouvel album et on voulait juste dire « salut » aux fans. Nous allons jouer de nouveaux morceaux, tirés de « Eye of The Storm », donc oui, c’est plutôt différent. Je suis vraiment content d’être de retour. Je suis super excité et ce soir est notre dernier concert. Ça va être plutôt pas mal.

Vous souvenez-vous de la première fois que vous êtes venus en Europe, en France ? Comment était-ce ?

Taka : Oui ! Je crois que c’était il y a 5 ans, peut-être il y a plus longtemps. J’étais vraiment surpris parce que je n’étais jamais venu ici mais beaucoup de fans ont acheté leurs billets. Ils nous attendaient dans de longues files et quand j’ai vu ça, je me suis dit : “Wow, c’est incroyable ! Qu’est-ce qu’il se passe ?”. Mais cette première fois était géniale, ils chantaient en japonais et nous connaissaient déjà. J’étais vraiment heureux !

Y a-t-il un moment spécial de cette première fois qui vous a marqué ?

Taka : Hmm… chaque moment était spécial. La nourriture était bonne, les CD, les paysages, les fans et les gens, tout. C’était de très bons souvenirs.

A propos de votre nouvel album « Eye of The Storm », vous avez mêlé des chansons très différentes, où avez-vous trouvé l’inspiration ?

Taka : Nous sommes dans ce groupe depuis près de 13 ans maintenant. Nous avons testé beaucoup de choses dans la musique. Nous étions un groupe de rock et nous sommes toujours un groupe de rock mais je pense qu’un deuxième chapitre s’ouvre tout juste et je voulais essayer quelque chose de différent donc nous avons essayé de varier les sonorités rock.

Donc cette fois-ci, nous avons juste essayé de faire les choses différemment, en écoutant de la pop américaine avec ses vibes. Je veux juste ouvrir les portes comme une deuxième histoire. Il ne s’agit plus désormais de chansons de rock, ce sera bien différent. Je ne pense pas que nous allons nous rediriger tout de suite vers les anciennes sonorités de One Ok Rock. Nous ne décidons pas de ce que nous voulons. Nous ne décidons pas de ce que nous recherchons. Et à vrai dire, nous sommes encore aujourd’hui dans une phase de recherche. Mais cet album marque juste le début.

De cet album, quelle chanson a le plus de sens à vos yeux ?

Taka : Je pense que c’est « Wasted Nights ». Elle sonne vraiment bien. J’aime beaucoup la mélodie. Je pense qu’elle incarne encore les sonorités de One Ok Rock et que c’est aussi quelque chose de différent. Quand vous l’écouter vous pouvez ressentir que ce titre est différent des précédentes chansons de One Ok Rock. 

Vous avez été immergé dans l’industrie musicale Américaine, comment parvenez-vous à garder votre authenticité ?

Taka : Hmm… je pense qu’aujourd’hui il est compliqué de vraiment définir notre style. Nous avançons toujours et nous relevons de gros défis. Après ça, on trouve quelque chose. Donc si vous ouvrez la porte, vous pouvez tout voir. Mais si vous la fermez, vous ne verrez jamais rien. Je pense que c’est la chose la plus importante : voir, faire, essayer. Tout dans ma musique, vous savez, est tirée de mes expériences.

Vous avez aussi eu la chance de vous produire pour la première partie du concert de Ed Sheeran. Qu’avez-vous tirer de cette experience ? Doit-on attendre une collaboration, car nous avons eu vent de chansons que vous avez composé avec lui ?

Taka : Nous avons eu une session studio en Thaïlande en réalité. Nous avons déjà composé deux chansons. C’est un artiste incroyable. Il prend toujours soin des gens : l’équipe, les membres, nos amis. Il est très gentil. Et en même temps, c’est une personne talentueuse que je n’avais jamais rencontré. Il voulait chanter en japonais, il voulait essayer donc nous l’avons fait. Je vais donc rajouter des mots en japonais, et s’il est toujours intéressé, peut-être que quelque chose pourra naître. Mais c’était simplement une session en studio. On verra ce qui se passe. J’espère que quelque chose de beau, que des chansons pourront sortir.

CKJ : Nous de même !

Lorsque vous êtes en manque d’inspiration, quelles sont vos sources de motivation ?

Taka : Hmm… Lorsque je compose de nouvelles chansons, les mélodies arrivent soudainement, donc je les enregistre sur mon téléphone. Après ça, nous travaillons ensemble avec les producteurs et les paroliers dans le studio. Mais je pense que la référence principale est lorsque nous sommes en tournée, comme à l’heure actuelle. Les tournées, ce sont vraiment la motivation pour faire de la musique.

Il y a une différence entre vos anciens et vos nouveaux fans, parce que votre style a évolué. Pensez-vous revenir à votre ancien style, et comment vous sentez-vous face à cette nouvelle audience, ces styles musicaux que vous faîtes ?

Taka : Nous sommes toujours un groupe de rock, donc nous pouvons naviguer sur n’importe quel style. Mais j’ai quelque chose à tirer de la pop américaine. J’ai vraiment appris quelque chose de ce nouvel album : ‘Qu’est-ce qu’une chanson pop ?’. Nous avons eu quelques sessions en studio avec des producteurs célèbres. Mais pour moi, j’ai l’impression que la musique rock perd de son impact. Si vous regardez les classements musicaux, les chanteurs de R&B et de hip-hop sont très tendances.

Mais lorsque j’étais jeune, j’écoutais beaucoup de musique émo, Muse, Linkin Park… J’aimais beaucoup ça. J’espère et je crois réellement qu’un jour, le rock sera de retour. Mais pas de la même manière. Nous avons besoin de temps pour comprendre comment le rock évolue tout le temps –pour être capable de revenir aux anciens temps- donc c’est pour ça que je m’imprègne de la musique pop et d’autres genres, pour faire de nouvelles et de meilleures musiques.

Pour finir, avez-vous quelques mots à transmettre à vos fans français, peut-être même en français ?

Taka : Merci beaucoup. ( En japonais : quel est le mot pour « aishiteru » ?) 

CKJ : Je t’aime.

Taka : « Je t’aime ». Je le dis tout le temps sur scène. Je pense que la France est le plus gros marché pour nous. Beaucoup d’amis viennent à nos concerts. A chaque fois, je suis super excité de revenir. C’est génial, les fans sont passionnés. J’aime beaucoup les français.

Attendez ce qui se passera pour One Ok Rock dans le futur. Nous reviendrons ici et nous ferons un nouvel album. Soyez patients !

Un grand merci à Charles Provost de H.I.M Media, aux managers de la tournée des One Ok Rock
et à Taka pour leur dévotion et cette très belle opportunité.

Prochaine page

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...