Blog post

[INTERVIEW] Rencontre avec SKY-HI avant son tout premier concert français ! (FR & ENG)

English available on the second page

Hier se déroulait le tout premier concert de SKY-HI (membre du groupe japonais AAA) en France, à l’occasion de sa tournée “ROUND A GROUND” durant laquelle il s’est produit sur plusieurs continents. À cette occasion, l’équipe de CKJ a eu le privilège de poser ses questions à SKY-HI avant le lancement de son show, qui se déroulait dans la salle du Glazart.

Voici l’interview :

Bonjour, tout d’abord pourriez-vous vous présenter pour nos lecteurs ?

Bonjour, je m’appelle SKY-HI. Sur scène, j’essaie de faire tout ce dont je suis capable pour faire passer mes messages au public. Je fais du rap, je danse et je chante, et je joue de plusieurs instruments. Par tous les moyens c’est ce que je veux faire, parce que c’est avant tout mon métier. Je suis comme Hamilton, mais en version chanteur, parce que lui aussi il fait beaucoup de choses ! (rires)

Ce soir, ce sera votre premier concert à Paris, qu’est-ce que cela vous fait ?

J’ai vraiment hâte ! Je suis déjà venu il y a 20 ans, parce que ma cousine vit ici à Paris. Elle a épousé un Français, donc elle vit toujours ici. Mais là, j’ai déjà découvert plein de choses que je n’avais pas pu découvrir il y a 20 ans alors que j’étais encore un enfant. Je viens juste d’arriver de New York. Donc, la seule chose que j’ai vu pour le moment c’est le trajet de l’aéroport Charles-de-Gaulle au Glazart, mais j’ai quand même découvert plein de nouvelles choses ! (rires) C’est vraiment inspirant, plein de vie, et pourtant si excitant ! Tous les graffitis sur les murs [ndlr : la devanture de la salle est décorée avec des graffitis] donnent une atmosphère vraiment différente de n’importe quel endroit dans le monde. J’aime vraiment, parce que même si c’est vif, c’est aussi très silencieux, et ça m’inspire.

Avez-vous préparé quelque chose de spécial pour la partie européenne de la tournée ?

Oui, j’ai préparé plein de choses pour l’Europe ! J’ai amené quatre danseurs avec moi, parce que je veux montrer au public d’ici ce que je fais au Japon. Je sais que c’est quelque chose de très experimental, mais je voulais en faire le plus possible. J’ai aussi joué une chanson pendant les répétitions, et certains Français connaissaient cette chanson, alors peut-être que je la ferais pendant le concert. Je sais qu’elle est plutôt populaire en France ! (rires)

Ce n’est pas votre première date sur cette tournée “ROUND A GROUND“, alors pour le moment quel est votre plus beau souvenir?

Quand j’ai joué à Los Angeles, une personne du public est venue me voir après le concert. Il m’a dit qu’il m’adorait et qu’il était vraiment ému par ma performance alors il a retiré une bague qu’il portait à son doigt, et il me l’a donné ! Et en fait, c’est quelqu’un de très connu, il s’agit de Cody Sanderson ! J’ai donc beaucoup de beaux souvenirs sur cette tournée, et elle n’est pas encore terminée, mais pour le moment c’est mon plus beau souvenir sur cette tournée.

Vous avez vraiment été occupé cette année, entre les albums solos mais aussi les sorties musicales avec le reste du groupe AAA, d’où vient toute cette inspiration?

Pour moi, faire de la musique c’est comme si tout le monde le faisait, c’est vraiment naturel, comme manger ou dormir. Alors, je ne cherche pas vraiment de sources d’inspirations ou de motivation, parce que la musique est tellement naturelle dans ma vie. Mais j’aime lire des mangas, des bandes-dessinées et des romans, c’est quelque chose qui inspire ma musique. Selon les endroits où je suis allée pendant cette tournée, j’ai lu des bandes dessinées locales, et c’est vraiment amusant de pouvoir lire des BD typiques des endroits où je vais.

En parlant de musique, votre dernier album “Marble” est sorti en octobre. Pouvez-vous nous expliquer le concept de ce nouvel album ?

Cet album est plus comme une playlist, comme un album d’introduction adressé au public. Le public peut ne pas bien me connaitre, notamment parce que “Marble” est aussi un single que j’ai sorti. Donc, il n’a pas vraiment de concept, c’est vraiment plus comme une playlist.

Comme vous nous l’avez dit, vous explorez plein de genres dans votre musique, comme le rap ou la pop. Comment pensez-vous que votre carrière va évoluer à partir de maintenant ?

Au Japon, le marché musical n’est pas uniquement centré sur un genre. Et c’est sur ça que je travaille. Je travaille sur ma communauté d’abord, pour pouvoir continuer de divertir mon public. Je fais beaucoup de choses différentes pour ne pas qu’ils s’ennuient. Mais, comme je grandis en tant qu’artiste, je pense que je veux faire des choses plus centrées sur des genres spécifiques, pour pouvoir expliquer qui est exactement SKY-HI. En particulier maintenant que je me produis en Europe, le public veut savoir qui je suis. Si j’ai plus de genres à mon actif, je peux leur donner une image très claire de SKY-HI. Avec cette tournée, j’ai pu revenir dans des pays que j’avais déjà visité, alors s-il-vous-plait, aidez-moi à nouveau à l’avenir ! (rires)

Pour diffuser votre musique encore plus, vous avez aussi fait beaucoup de collaborations, avez-vous une autre collaboration à l’esprit, une que vous aimeriez faire plus tard ?

Je préfèrerais que vous me présentiez à des artistes français locaux avec qui je pourrais travailler. Une chose qui est gravée dans mon esprit, c’est mon travail avec un artiste de Los Angeles, et ce que j’ai fourni dans cette collaboration, j’ai trouvé ça vraiment excitant. Pour l’instant, je ne peux pas vous dire de qui il s’agit, mais c’était vraiment génial et ça m’a inspiré. Alors, j’aimerais collaborer avec des artistes que je ne connais pas vraiment. Il y a aussi des artistes français avec qui j’aimerais travailler, comme Hocus Pocus, MC Solaar, La Fouine. Et je trouve que Shy’m est très mignonne ! (rires)

À part ces collaborations, travaillez-vous sur d’autres projets en ce moment ? Avez-vous déjà planifié des choses pour après la fin de cette tournée ?

Quand je serai de retour au Japon, je vais continuer de me produire sur scène dans le cadre de cette tournée. La dernière date de cette tournée, je vais la jouer le jour de mon anniversaire avec mes danseurs et le groupe The Super Flyers. À la fin de cette tournée, je vais commencer à travailler avec le groupe, il y a quelques chansons qui sont au programme. Et pour la prochaine étape, je vais commencer à faire de nouvelles choses pour diffuser mes messages auprès de mon public, comme pour les pays que j’ai visité durant cette tournée. Donc, je veux pouvoir montrer de nouvelles choses !

Et ce sera ma dernière question, avez-vous un message spécial à faire passer à vos fans français ?

C’est presque inconcevable pour moi que des fans attendent que je sois sur scène en France ! Il y a une distance physique, et je ne peux donc pas venir à Paris si facilement. C’est pas pareil qu’il y a 20 ans, maintenant grâce à internet je peux savoir que j’ai des fans qui m’attendent ici. C’est vraiment un sentiment  incroyable pour moi d’être conscient de ça et de le découvrir avec internet. Maintenant, je peux venir à Paris plus facilement. Il y a au moins deux choses que je dois faire avant de pouvoir revenir à Paris autant de fois que je le veux. Et pour cela, je dois grandir, devenir un plus grand artiste. Je reviendrai beaucoup plus souvent quand ce sera fait. J’aimerais remercier les fans français, pour m’avoir découvert en tant qu’artistes. Je veux vraiment vous montrer ma gratitude. Je t’aime! [ndlr : en français].

Merci beaucoup !

Merci beaucoup et merci [ndlr : en français] !

Aujourd’hui, SKY-Hi est à Londres pour une autre date européenne de sa tournée “ROUND A GROUND”, nous lui souhaitons le meilleur pour les performances qu’il donnera sur le reste de la tournée, mais aussi pour l’avenir de sa carrière !

Le live report et les photos du show Paris arrivent bientôt, alors restez connectés sur CKJ !

Nous aimerions remercier SKY-HI et son staff pour leur gentillesse et leur temps,
ainsi que B7KLAN & Torpedo Productions qui ont rendu ce magnifique concert possible !

Prochaine page

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...