Blog post

Révolte des fans : que se passe-t-il avec iKON et NCT en ce moment ?

Si vous êtes actifs sur les réseaux sociaux et fan de K-Pop, peu de chance que vous soyez passés à côté des derniers mouvements de protestation massifs envers deux des agences leader de la K-Pop : YG Entertainment et SM Entertainment ! On va tenter de répondre à toutes vos interrogations et de tout vous expliquer en détails.

Au fil des années, les agences K-Pop ont régulièrement été pris pour cible des fans, qui dénoncent dans la plupart des cas un mauvais traitement des artistes. YG et SM ont souvent été au coeur de tourments de ce style, mais ce sont cette fois les deux en même temps qui subissent la colère des fans. Les deux fandoms, ceux d’iKON et de NCT, sont actuellement en train de boycotter les agences dans l’espoir de faire bouger les choses et d’assurer aux membres restants un meilleur avenir. Comment en sommes-nous arrivés là ?

iKON : un départ incompris

L’industrie musicale sud-coréenne n’a jamais été aussi chamboulée qu’en 2019, et YG a trempé dans beaucoup des plus gros scandales de l’année – comme le Burning Sun. Et c’est mi-juin que la descente aux enfers de l’agence a continué lorsque la presse sud-coréenne dévoile que B.I, à l’époque leader du groupe iKON, a tenté de se procurer de la drogue il y a quelques années. La réponse à cette bombe médiatique a été quasi immédiate, et B.I a alors annoncé son départ du groupe, mais aussi de l’agence ; même s’il a avoué avoir tenté de se procurer des substances illicites, l’artiste a tout de même confié qu’il s’était au final rétracté. Mais le mal était fait, et son image entachée, mettant un terme à sa carrière dans la musique. Une pétition a d’ailleurs été immédiatement lancé par les fans pour que B.I soit gardé dans le groupe, sans grand succès malgré le nombre de signatures obtenues.

Si ce genre de scandale ressort – malheureusement – assez fréquemment, la manière dont a été gérée son départ a choqué les fans. Mis à part le fait de perdre un artiste apprécié, et surtout essentiel à la carrière d’iKON au vu de ses rôles variés en backstage (écriture, production etc), la vitesse à laquelle B.I a disparu des radars a bouleversé le fandom, et encore une fois mis YG Entertainment dans une position délicate, pour n’avoir pas su protéger son artiste d’une provocation de la presse alors qu’il a été reconnu innocent dans les faits, puisqu’il n’a jamais finalisé son achat de drogue. Mais le pire a été dévoilé quelques jours plus tard : alors que le départ de B.I avait été présenté comme un acte volontaire de sa part, dans l’espoir de protéger l’image du groupe, SBS annonce quelques jours après que c’est encore une fois YG qui est aux commandes de cette manipulation, forçant les fans à lancer le hashtag “#StopLyingYGE” (“Arrêtez de mentir YG Entertainment“). En plus de cela, le nom de B.I a été effacé par YG des crédits des chansons d’iKON, et des sites musicaux, faisant basculer le label un peu plus dans le scandale. C’est donc une nouvelle crise économique dans laquelle s’est engouffrée l’agence, puisque ce scandale aura – une fois n’est pas coutume – fait plonger le cours de ses actions.

Du coup, qu’en est-il du reste du groupe aujourd’hui ? C’est justement ce qui nous mène à la situation actuelle, où les fans dénoncent une fois de plus YG, appelant même au boycott pour certains, car il semblerait qu’iKON aient bien du mal à remonter la pente après la perte de leur leader.

Le groupe, qui compte désormais 6 membres, a poursuivi ses activités initialement programmées et a donc donné son tout premier concert sans B.I le 27 juillet, pour le lancement de sa tournée japonaise dans la ville de Fukuoka. Et c’est un groupe de jeunes hommes bouleversés qui a fait son apparition sur scène, menant les fans japonais à lancer un nouveau hashtag “#頑張ってiKON” (“Bonne chance iKON“), qui est arrivé en tendance dans pas mal de pays en soutien au groupe.

Les iKON n’ont pas juste semblé déstabilisés par le vide sur scène, mais c’est toute une manipulation de YG Entertainment que les fans ont pu découvrir ; en effet, les parties de B.I dans les chansons ont pour la plupart été supprimées, mais iKON ont surtout eu l’interdiction formelle d’évoquer B.I. Lors de ce concert, Bobby s’est même auto-censuré, déclarant qu’il devait suivre le script. En larmes et inconsolables, iKON ont tant bien que mal réussi à terminer la performance, laissant une foule au coeur brisée après ce concert.

Malheureusement, on ne sait pas encore si les dizaines de photos et vidéos – devenus virales – qui exposent les mauvais traitements infligés à iKON quant à la gestion du départ de B.I auront un véritable impact sur l’avenir du groupe, que l’on espère malgré tout plus radieux.

La tournée nippone des garçons reprend le 9 août prochain dans la ville de Kobe, il faudra donc au moins attendre cette date pour voir si les prochains concerts d’iKON se passeront mieux que le dernier en date.

NCT : plusieurs sous-unité pour plusieurs scandales

Si on vous parle de management abusif en ce qui concerne SM Entertainment, peu de chance qu’aucune affaire ne vous vienne à l’esprit, puisqu’une fois de plus, les cas se sont démultipliés au fil des années. Et ce sont donc les NCT qui en font les frais aujourd’hui.

Il est plus difficile de dater les débuts du premier scandale NCT dont on va vous parler, puisqu’il a commencé presque sous-jacent, et que les fans ne se doutaient d’absolument rien à première vue. On vous parle aujourd’hui d’un membre devenu tabou pour son agence : Winwin. Bien que toujours officiellement membre des NCT 127 et NCT U, Winwin est souvent écarté des promotions des sous-unités coréennes du groupe et n’a aujourd’hui d’une faible médiatisation de la part de son agence, qui est en plus quasi exclusive à ses activités dans la dernière sous-unité lancée, WayV, qui est un groupe destiné au marché chinois.

Là où beaucoup d’artistes dans l’industrie K-Pop cumulent plusieurs carrières en simultané – NCT en est un exemple phare avec Mark par exemple -, Winwin semblerait quant à lui avoir des choix à faire en matière de carrière. Cette absence du côté sud-coréen des NCT explique aussi pourquoi vous n’avez pas pu le voir monter sur scène à Paris il y a quelques semaines, puisque Winwin n’a pas pris part à la tournée européenne des NCT 127. Mais c’est il y a quelques jours que l’absence ciblée de Winwin a véritablement mis en rage le fandom de NCT. Lors d’un live diffusé sur internet, Renjun a simplement mentionné Winwin et s’est fait couper et réprimander par le manager des NCT Dream, montrant de manière claire qu’il se passe bien quelque chose vis-à-vis du jeune homme et que selon SM Entertainment, mieux vaut faire comme si Winwin n’existait pas.

Impossible de vraiment savoir ce qui se passe avec Winwin, s’il s’agit d’un conflit de contrat ou d’une simple volonté de l’artiste de se focaliser sur une chose à la fois, mais ce qui est sûr, c’est que ce genre d’effacement progressif est un cas typique chez SM Entertainment, à plus forte raison avec les artistes d’origine chinoise comme Winwin ; rappelons que cela a déjà été le cas par le passé pour des membres de Super Junior et EXO. Fort heureusement, Winwin n’a pas complètement disparu des radars et est toujours vu en présence d’autres membres du groupe, mais le tabou reste indéniablement là pour SM Entertainment.

Mais l’appel au boycott a finalement été décidé lors d’un deuxième scandale venu s’ajuster à celui de Winwin, lorsque Renjun a été laissé seul, en T-shirt sous la pluie, après le tournage d’une émission. Oublié par un des managers, Renjun a été pris en photo par des fans alors qu’il était en train de passer un appel pour savoir ce qu’il devait faire. Jugé inacceptable de la part des fans du groupe, ce comportement du manager a été en quelques sortes la goutte d’eau – parmi tant d’autres – qui a fait déborder le vase. Les fans de NCT appellent donc à leur tour le boycott de l’agence des garçons, SM Entertainment, en se désabonnant de tous les comptes de l’agence.

Cet appel au boycott reste d’ailleurs très délicat, puisque le but est de faire plier l’agence mais sans heurter la carrière du groupe. Affaire à suivre quant aux conséquences de la colère des fans de NCT…

Source : Soompi & Allkpop

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...