Blog post

[LIVE REPORT] Angerme ont honoré la France pour leur premier concert à l’étranger !

En début de mois, le dimanche 3 juin, un nouveau groupe du Hello!Project s’est aventuré à Paris pour la toute première fois ! Après les °C-ute et les Juice=Juice en 2017, deux dates qui se sont jouées à guichets fermés, ce sont donc les Angerme qui ont choisi la France pour inaugurer leurs concerts à l’étranger, puisque c’était la première fois que les 10 membres donnaient un concert en dehors de leur pays natal !

Les Angerme on également profité de leur venue en France pour prendre de très jolis clichés dans notre capitale, le reste des photos est à voir en fin d’article ☺

Malheureusement la date n’a cette fois pas affiché complet mais plusieurs centaines de fans, environ 800, ont tout de même répondu présents pour remplir La Cigale correctement. 

À première vue, plus de billets premium que de billets normaux ont été vendus en amont du concert, offrant accès au handshake à beaucoup de fans. On a pu noter la présence de bon nombre de fans étrangers également, venant de plusieurs pays d’Europe et de plus loin pour certains. La billetterie est donc restée ouverte le Jour J pour les indécis et a permis à d’éventuels spectateurs de dernière minute de venir assister au show. 

Dès l’ouverture des portes, qui s’est faite à 19h pour les tickets premium, l’excitation était à son comble dans la salle. En attendant le début des festivités, les fans n’ont pas hésité à crier pour appeler les filles et soutenir cette première date française ! C’était aussi le moment de sortir les lightsicks, de toutes les couleurs, pour illuminer la Cigale.

Après une petite impression de déjà-vu, puisque les °C-ute avaient foulé le sol de cette même salle l’année dernière, les lumières se sont finalement éteintes à 20h pile, sans une seule minute de retard.

Ce sont alors 11 danseuses qui ont fait leur apparition sur scène pour le démarrage de la première partie. Rappelons qu’en amont du concert, les organisateurs 33 Degrees ont mis en place un petit concours pour permettre à un groupe français d’ouvrir la soirée avant Angerme. À l’issue des votes, ce sont les Amaitsuki qui ont décroché la victoire. Amaitsuki est un groupe féminin de dance cover, spécialisé dans les reprises d’idols et de J-Pop.

Dès leur arrivée, le public leur a réservé un accueil très chaleureux, à la française, et a chanté en choeur avec les Amaitsuki. Pour ouvrir le bal, Amaitsuki ont interprété deux chansons du Hello!Project : “Oh my wish!” des Morning Musume ’15 et “Sakura Night Fever” des Kobushi Factory.

Les Amaitsuki ont finalement remercié le public, non seulement d’avoir voté pour elles mais aussi de les avoir soutenu sans faille lors de leur passage sur scène, et cela en trois langues, à savoir en français, en anglais et bien évidemment en japonais.

Les lumières ont finalement été rallumées et les cris du public ont repris de plus belle, pour montrer aux Angerme que les français n’ont pas volé leur réputation de public au taquet ! Après un rappel des règles de sécurité, et aussi de l’interdiction de prendre des photos et des vidéos pendant le concert, les lumières de La Cigale se sont à nouveau éteintes, cette fois-ci pour annoncer l’arrivée imminente des stars de la soirée : les Angerme !

Quelques minutes plus tard seulement, la musique des Angerme s’est fait entendre, de quoi faire bouger encore plus les fans présents dans la fosse et sur les balcons. Les jeux de lumière ont suivi, au rythme de la musique, et ce sont enfin les 10 jeunes femmes de Angerme qui ont mis les pieds sur scène, affublées de tenues argent et noir à paillettes.

Angerme ont ouvert leur tout premier show étranger avec la chanson “Nakenai ze・・・Kyoukan Sagi” (“泣けないぜ・・・共感詐欺” en japonais), un de leurs derniers titres en date. Pour ces débuts sur la scène hors Japon, les Angerme ont affiché de beaux sourires dès les premiers instants, de quoi rendre la pareille aux fans qui les ont soutenu sans faille jusque-là, et les ont acclamé en choeur pour leur arrivée. Si les Angerme sont connues pour être de bonnes chanteuse, elles nous ont aussi montré ce soir-là qu’elles savent danser en parfaite synchronisation.

Sur un rythme encore plus soutenu, les filles ont enchainé sur le titre très énergique “Manner Mode“, suivi de près par “Ai no Tame Kyou Made Shinkashite Kita Ningen, Ai no Tame Subete Taikashite Kita Ningen” (“愛のため今日まで進化してきた人間 愛のためすべて退化してきた人間” pour le titre original). Cette chanson aux sonorités quelque peu futuristes a par ailleurs été un bon moyen pour les Angerme de montrer qu’elles savent enchainer une chorégraphie un peu plus travaillée que la plupart des autres groupes d’idols. Malgré le nombre de membres dans le groupe qui rajoute une difficulté supplémentaire à l’exécution scénique des chansons, les Angerme s’en sont tirées haut la main et avec une très bonne synchronisation.

C’est finalement sur “Gashin Shoutan” (“臥薪嘗胆”) que les Angerme ont commencé à se livrer de plus en plus à la performance et à se lâcher, une assurance face au public français gagnée pendant les premières chansons du set. Dans une ambiance spectaculaire, le groupe n’a pas hésité une seule fois à tout donner sur ce titre, et est finalement sorti de scène une première fois à la fin de la chanson.

Avec une chaleur toujours plus étouffante dans La Cigale, les filles n’ont finalement pas mis plus de deux minutes à revenir, avec de nouvelles tenues, toujours pleines de paillettes, mais cette fois-ci en rouge et noir.

Les Angerme ont alors pris la parole pour faire une petite annonce :

“Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Kana ! [ndlr : Kana est née le 4 juin, avec le décalage horaire c’était donc déjà le jour de son anniversaire au Japon lors du concert].

Le staff a alors ramené un gâteau pour célébrer cet évènement, et tout le monde s’est alors mis à chanter. Kana a été très émue par ce geste, et a versé quelques larmes. Elle a remercié les fans d’avoir chanté, et a également dit qu’elle était très contente de pouvoir fêter ses 21 ans en France.

Suite à cet entracte spécial anniversaire, les membres de Angerme ont pris la parole chacune leur tour pour s’adresser directement à leurs fans. Elles ont bien entendu honoré la tradition et se sont essayées au français pour leurs mini-discours :

Ayaka : Faites attention. Bonsoir ! Je m’appelle Ayaka ! Je suis étudiante. J’étudie l’art et la France.
Kana : Bonsoir, je m’appelle Kana, enchantée ! Tu es beau ! Tu es belle !
Akari : Je m’appelle Akari, enchantée. Ça va ? Merci, j’aime Paris ! Merci !
Rina : Bonjour, je m’appelle Rina. Enchantée ! Ça va ? S’il-vous-plait, merci merci !
Mizuki : Bonsoir, je m’appelle Mizuki, enchantée ! C’est cool, c’est cool, c’est cool ! C’est joli, c’est joli, c’est joli ! Je vous aime ! Vous êtes mignons, merci beaucoup !
Rikako : Bonsoir ! Salut, comment allez-vous ? Je m’appelle Rikako, enchantée ! Je vais faire de mon mieux ! Tout le monde, je vous aime !
Moe : Bonsoir, je m’appelle Moe Kamikokuryo ! Je… Vous comprenez le japonais ? Je viens de Paris… non du Japon ! [rires] Qui est français ? Je vous aime !
Momona : Salut, je m’appelle Momona. Enchantée ! J’aime la France ! Merci beaucoup !
Musubu : Comment allez-vous ? Je m’appelle Musubu ! S’il-vous-plait, merci merci !
Ayano : Je m’appelle Ayano, enchantée ! Amusons-nous ce soir !”

Après ces petites phrases en français, qui ont pu poser quelques difficultés à certaines des membres mais qui ont diverti tout le monde, la leader Ayaka a rattrapé le micro et annoncé la reprise du concert avec la chanson “Koi Nara Tokku ni Hajimatteru” (“恋ならとっくに始まってる”).

Avec une petite introduction parlée, la musique a repris sur les chapeaux de roue et le public présent ce soir a semblé vraiment apprécier l’arrivée de cette chanson dans le show. Ce titre a permis aussi à plusieurs des membres de pouvoir montrer leurs talents vocaux individuels et de délivrer une vraie performance vocale puissante.

À l’arrivée de “Nana Korobi Ya Oki” (“七転び八起き”), l’ambiance a radicalement changé vers quelque chose d’un peu moins coloré. Cette chanson offre également une chorégraphie plutôt complexe et une jolie mise en scène, et nous a plongé dans un univers un peu plus sombre que ce que les Angerme nous avaient proposé jusque-là. C’est ainsi que les filles ont continué sur ce chemin en entamant “Desugita Kui wa Utarenai” (titre japonais : “出すぎた杭は打たれない”), dont les guitares de la production ont résonné dans La Cigale pour motiver encore un peu plus les fans. Cette chanson est littéralement explosive et a permis aux Angerme de continuer de se déchainer, et de montrer ce qu’elles ont dans le ventre lorsqu’il s’agit de prestation scénique.

Et si vous pensiez repartir sur quelque chose de plus calme en entendant les premières notes de “Majokko Megu-chan” (“魔女っ子メグちゃん”), le répit n’aura été que de quelques secondes. Le rythme a repris tambour battant et a amené une atmosphère presque espiègle dans la salle, histoire de terminer cette seconde partie du set des Angerme avec brio.

À la fin de “Majokko Megu-chan”, les Angerme ont alors pris une seconde pause amplement méritée, histoire de se remettre en forme brièvement et de parler une nouvelle fois au public. Elles ont notamment évoqué les différentes choses qu’elles avaient eu le temps de faire en France entre leur arrivée à Paris et le moment où elles ont rejoint la salle du concert. Tandis que certaines se sont plutôt orientées vers du shopping, en achetant par exemple des vêtements, des chaussures de marque, du savon ou encore du parfum, d’autres ont préféré se centrer sur la découverte, que ce soit des paysages, de la culture, de l’art ou encore de l’Histoire française. Elles ont notamment eu le temps d’aller voir la Tour Eiffel, le Musée du Louvre et le Musée d’Orsay.

Les membres ont aussi dit qu’elles adorent la France, qu’elles trouvent le pays mignon et chouette, et qu’elles ont donc profité de leur séjour ici pour améliorer leurs compétences en langue française. Comme tout bon touriste qui se respecte en venant ici, elles n’ont également pas échappé à l’appel de la gastronomie, et ont évoqué avoir déjà goûté de délicieux fromages et des macarons.

Ce sont sur ces bonnes paroles qu’Angerme ont repris position sur scène pour entamer la très emblématique “Tsugitsugi Zokuzoku” (“次々続々”). Pour ce titre, incontournable de la discographie des filles, toutes les personnes assises se sont vite relevées et ont repris leurs lightsticks pour accompagner les Angerme sur ce titre qui donne envie de danser.

Après autant d’énergie dépensée en si peu de temps, Angerme ont enchainé sur la plus calme “Ai Sae Areba Nanni mo Iranai” (“愛さえあればなんにもいらない” en japonais), histoire de reprendre leur souffle.

Dans une ambiance un peu plus spéciale, pas encore vue sur cette première date française, Angerme ont continué le show avec le morceau “Otome no Gyakushuu” (“乙女の逆襲”). Cela ne les a cependant pas empêché de rentamer sur une chanson beaucoup plus survoltée, pour ce qui allait être un des derniers titres de la soirée : “Dondengaeshi” (“ドンデンガエシ” pour le nom original) ! Ce titre populaire dans la discographie des Angerme a une fois de plus réussi à mettre la salle debout.

Et c’est ainsi que les 10 membres du groupe Angerme ont conclu leur set officiel avec un énième hit, cette fois “Taiki Bansei” (“大器晩成”). Les derniers réticents qui ne s’étaient pas encore levé pour bouger et danser au rythme des Angerme ont finalement cédé sur ce morceau, ne pouvant plus résister à cet ultime appel.

Cette chanson a donné une finale digne du show, et c’est vers 21h40 que la formation a quitté la scène. Les filles étaient à peine sorties que les fans ont commencé à entonner “Tomo yo” (“友よ”), une manière de remercier les Angerme d’avoir choisi la France pour leur premier concert à l’étranger et pour le magnifique show qu’elles ont offert dans notre capitale. Plus les minutes s’écoulaient et plus les fans se sont fait impatients, en chantant toujours plus fort et avec toujours plus d’entrain.

C’est alors qu’une annonce micro est venue rompre l’effort collectif pour annoncer la suite des évènements :

“Le groupe est très content de l’accueil que vous leur avez réservé ce soir ! Elles ont juste besoin de quelques minutes pour reprendre leur souffle donc ne vous inquiétez pas !”

Les fans ont répondu avec un “encore” général, réclamant donc un rappel pour revoir les filles une dernière fois sur les planches de La Cigale. Après 15 minutes de rafraichissement et de remise en forme, Angerme ont foulé une dernière fois la scène française, en arborant fièrement les T-shirts officiels de cette date parisienne. La leader a repris le micro pour annoncer :

“Je suis heureuse de vous voir aujourd’hui.
On a encore une chanson pour vous !”

Le public n’a pas attendu que les Angerme reprennent leurs places sur scène et a alors entamé un dernier “Joyeux anniversaire” adressé à Kana, mais cette fois-ci en français.

Après ce geste des fans, Angerme ont lancé le rappel du concert avec l’ultime chanson “Uraha=Lover“, un joli moyen de dire au revoir aux fans présents à La Cigale. Malheureusement, cette chanson s’est faite avec seulement 8 des membres, sans Rikako et Moe.

Afin d’immortaliser ce concert historique dans la carrière des Angerme, les filles ont pris une traditionnelle photo devant le public et ont bien entendu brandi le drapeau français devant elles !

Quand les Angerme se sont relevées, les fans ont crié une dernière fois leur amour pour le groupe, ce à quoi une des filles a répondu :

“Je vous aime ! Aujourd’hui, je vous remercie ! Je voudrais revenir plus tard. Merci beaucoup ! Nous sommes les Angerme, merci !”

C’est ainsi que peu après 22h, les Angerme ont quitté la scène de La Cigale après des derniers au revoir aux fans et de derniers petits mots français glissés.

Au final, le tout premier concert français des Angerme, qui est aussi leur toute première date à l’étranger, s’est très bien déroulé et a permis aux membres de montrer qu’elles savent faire le show et assurer, malgré le décalage horaire, le planning serré qu’elles ont subi et le plongeon dans l’inconnu qu’étaient pour elles ce concert étranger. Ce qu’on a particulièrement pu apprécié, c’est avant tout le forte cohésion entre les membres du groupe, qui évoluent sur scène en parfaite harmonie les unes avec les autres. Pour le côté un peu plus négatif, beaucoup de fans ont cependant regretté de ne pas avoir pu entendre une seule chanson de l’époque où les Angerme se produisaient encore sous le nom de S/mileage. Qui sait, peut-être pour une prochaine fois…

N’hésitez pas à nous dire de votre côté la chanson que vous avez préféré sur scène, et les titres que vous auriez aimé voir dans la setlist !

Merci à 33 Degrees pour l’invitation, ainsi qu’aux
Angerme et leur staff pour ce superbe concert !
Crédits photo : photographe officiel du show


Setlist :

Amaitsuki :
01. Oh my wish! (reprise des Morning Musume ’15)
02. Sakura Night Fever (reprise de Kobushi Factory)

Angerme :
01. 泣けないぜ・・・共感詐欺 (Nakenai ze・・・Kyoukan Sagi)
02. Manner Mode
03. 愛のため今日まで進化してきた人間 愛のためすべて退化してきた人間 (Ai no Tame Kyou Made Shinkashite Kita Ningen, Ai no Tame Subete Taikashite Kita Ningen)
04. 臥薪嘗胆 (Gashin Shoutan)
05. 恋ならとっくに始まってる (Koi Nara Tokku ni Hajimatteru)
06. 七転び八起き (Nana Korobi Ya Oki)
07. 出すぎた杭は打たれない (Desugita Kui wa Utarenai)
08. 魔女っ子メグちゃん (Majokko Megu-chan)
09. 次々続々 (Tsugitsugi Zokuzoku)
10. 愛さえあればなんにもいらない (Ai Sae Areba Nanni mo Iranai)
11. 乙女の逆襲 (Otome no Gyakushuu)
12. ドンデンガエシ (Dondengaeshi)
13. 大器晩成 (Taiki Bansei)
Rappel :
14. Uraha=Lover

Galerie photo :

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...