Home Corée du Sud Kyung des Block B au cœur d’une polémique : de nombreux artistes intentent une poursuite judiciaire contre lui

Kyung des Block B au cœur d’une polémique : de nombreux artistes intentent une poursuite judiciaire contre lui

by Okame

Le 24 novembre, Park Kyung des Block B défraye la chronique en publiant sur Twitter un message accusant de nombreux artistes de sajaegi, autrement dit de manipulation des ventes d’albums et des charts par une agence qui achète et télécharge en masse les albums de ses artistes,  incitant à une concurrence déloyale :

“Je veux faire sajaegi comme Vibe, Song Ha Ye, Lim Jae Hyun, Jeon Sang Keun, Jang Deok Cheol et Hwang In Wook ^^;;”

Très rapidement, le tweet est supprimé mais un scandale éclate tandis que la KQ Entertainment prend les devants en assurant un communiqué officiel d’excuses publiques :

“Bonjour. 

Ici KQ Entertainment (Seven Seasons). 

Tout d’abord, nous souhaitons nous excuser au nom des artistes mentionnés dans le tweet de notre artiste Park Kyung aujourd’hui. 

Park Kyung n’avait pas l’intention de s’attaquer à qui que ce soit mais voulait parler de la situation actuelle des charts. Si son moyen d’expression franc et imprudent a heurté les personnes impliquées, nous appelons à leur compréhension.

Sa déclaration a été faite par rapport aux rumeurs qui circulent dans l’industrie musicale et sans vérification des faits.  Même si il ne cherchait qu’à publier ses opinions sur son compte Twitter, nous sommes navrés qu’il ait mentionné des noms précis et qu’il ait offensé ces personnes, et nous appelons une fois encore à votre tolérance.”

Immédiatement, le fansign prévu de Park Kyung est annulé.

Malheureusement pour l’artiste, le tweet est bien évidemment conservé et les réactions des artistes ne tardent pas à voir le jour.

Ce 25 novembre, c’est d’abord l’agence de Vibe qui prend la parole pour déclarer qu’elle prendra les mesures en justice nécessaire pour protéger ses artistes. Major 9, qui ne mentionne aucunement KQ Entertainment, annonce son intention de contrer les commentaires malveillants de Kyung et d’autres individus à l’encontre de Vibe :

“Bonjour, ici Major 9. 

Nous vous informons de notre avis concernant les remarques malveillantes faites par un certain artiste le 24 novembre, qui ont mentionné du nom de notre artiste Vibe. 

Malgré le temps laissé à cet artiste pour s’excuser par le biais de son agence, nous n’avons pas encore reçu d’excuses sincères, alors que ce commentaire a été intégré [par tous] comme un fait véritable. En guise de rectification, nous prévoyons d’y répondre avec des mesures conséquentes prises en justice. 

Notre artiste a déjà souffert de diffamation qui s’est montrée irréversible et terrible, en plus de souffrance psychologique. Ils ont exprimé leur regret face à la diffusion malencontreuse de cette rumeur, sans aucune considération ni même pour les faits ni même pour les conséquences. 

Nous réunissons en ce moment même des preuves de cette calomnie et des rumeurs fictives qui circulent sur la toile depuis la publication en question. Si il faut prendre des mesures, nous en prendrons sans aucune clémence ni possibilité de négociation. 

Merci à tous ceux qui ont chéri nos artistes, nous ferons en sorte de faire de notre mieux pour protéger nos artistes à l’avenir.”

Quelques heures plus tard, c’est l’agence de Lim Jae Hyun qui assure être prête à poursuivre le jeune homme :

“Bonjour, ici l’agence du chanteur Lim Jae Hyun. 

Nous assurons que les soupçons de sajaegi colportés par Park Kyung le 24 novembre sont complètement mensongers. 

“Manipuler les charts par sajaegi” est à l’évidence un crime, et nous déclarons de pied ferme que l’agence et l’artiste n’ont jamais commis un tel crime. 

Nous regrettons que Park Kyung ait publiquement diffamé en désignant [Lim Jae Hyun] de délinquant. Nous lui ferons endosser la responsabilité d’avoir propagé de fausses informations, et nous prendrons les mesures nécessaires en justice.”

Les autres agences suivent alors le mouvement.

Voici le communiqué de l’agence de Jang Deok Cheol :

Bonjour. Ici LIMEZ Entertainment. 

Voici notre déclaration officielle concernant un certain chanteur qui a évoqué notre artiste Jang Deok Cheol le 24 novembre en nuisant à sa réputation. 

D’abord, nous pensons qu’il est malheureux que ce chanteur ait entaché la réputation de notre artiste en faisant une déclaration qu’il n’avait pas à faire en tant que personnalité publique influente. Nous garantissons que nous ne prendrons pas cet incident à la légère et que nous ferons en sorte de protéger notre artiste. 

Jusqu’à aujourd’hui, l’agence ne cesse de devoir redorer la réputation de ses artistes entachée à la suite d’une rumeur qui a vu le jour en avril dernier. 

La déclaration instiguée par ce chanteur à l’aube du 24 novembre a considérablement affecté notre agence et notre artiste une fois de plus. 

Nous ne cesserons de surveiller [internet] pour protéger nos artistes. Nous déclarons que nous prendrons des mesures profondes sans aucune faveur et indulgence contre la propagation de rumeurs et la diffamation. 

Nous remercions les fans qui chérissent et croient en nos artistes y compris Jang Deok Cheol, et nous assurons une fois encore que nous n’avons rien commis d’illégal.”

Voici le communiqué de presse de l’agence de Hwang In Wook :

“Bonjour. Ici HOW Entertainment, l’agence du chanteur Hwang In Wook. 

Nous dévoilons notre déclaration officielle relative à l’artiste qui a affilié le nom de notre artiste Hwang In Wook au sajaegi le 24 novembre. 

Les accusations de sajaegi qui ont vu le jour sur le compte personnel d’un certain chanteur sont absolument fausses. 

Notre agence et notre chanteur Hwang In Wook n’ont jamais commis le délit de sajaegi. Qu’un artiste ait endommagé la réputation de notre agence et de notre chanteur en colportant des faits diffamatoires au public comme si ils s’avéraient affirmés et sans même vérifier leur légitimité est profondément regrettable. 

Nous ne pouvons fermer les yeux sur cette situation et nous annonçons que nous ferons en sorte d’intenter des procédures légales pour résoudre cette controverse.

Nous centraliserons des documents relatifs à la diffusion de fausses informations et de commentaires malveillants après la publication en question, et nous ne faillirons pas à prendre des mesures en justice.”

Enfin, les agences de Song Ha Ye et Jeon Sang Keun prennent elles aussi la parole :

“Bonjour.

Ici Plusmedia, l’agence de Song Ha Ye.

Voilà notre communiqué officiel concernant les accusations de sajaegi portées par un certain artiste le 24 novembre.

Nous voulons tout d’abord vous informer de la diffamation des accusations de sajaegi. L’agence et Song Ha Ye instigueront des procédures contre la divulgation de fausses informations et la diffamation constituées par le propos du chanteur.

Song Ha Ye souffre en ce moment de troubles psychologiques en raison de la polémique en ligne. Avoir causé du tord à notre agence et à la réputation de notre artiste par le biais d’une déclaration infondée est profondément malheureux.

Si quiconque est la cible de commentaires infondés ou malveillants, nous intenterons des mesures en justice sans négociation ou tolérance possibles.

Nous ferons de notre mieux pour continuer à protéger nos artistes, et nous remercions tous les fans de chérir et supporter Song Ha Ye.”

 

“Bonjour, voici l’agence de Jeon Sang Keun.

Les soupçons de sajaegi reliés à notre artiste par un certain interprète le 24 novembre sont complètement mensongers.

Nous regrettons que le chanteur ait fait mention du nom de notre artiste en nuisant sévèrement à sa réputation sans même avoir considérer les faits, [ceci étant] l’agence et Jeon Sang Keun poursuivront en justice pour diffamation et propagation de fausses informations.

De plus, nous prévoyons de rassembler les données liées à ces attaques malveillantes et à la diffusion de faits qui s’avèrent faux qui continue en ligne, et nous prendrons de grandes mesures contre elles.

Nous remercions tous ceux qui aiment et soutiennent Jeon Sang Keun.”

Source : Soompi 

You may also like