Blog post

[LIVE-REPORT] NCT 127 : quand la technologie se mêle aux superbes chorégraphies, la Seine Musicale ne peut que dire oui !

Rares sont les fois où le public français peut profiter d’un concert d’un groupe de la SM Entertainment ! Pourtant, avec l’annonce d’une tournée mondiale, les NCT 127 – l’une des unités les plus en vogue du moment – étaient définitivement attendus en France. Surprise, c’est la société Magic Sound K-Pop qui s’est chargée de leurs escales londonienne et parisienne.

À l’occasion de ce concert qui s’est déroulé le 10 juillet dernier, La Seine Musicale – salle dont on ne se lasse plus de vanter les mérites et les avantages – a totalement rempli ses gradins, à défaut d’avoir rempli sa fosse, dont on soulève le prix un peu trop élevé pour des fans ruinés après la folie des concerts coréens qui a atteint notre capitale. Aucune inquiétude à avoir toutefois, la Seine Musicale, par un agencement bien pensé, permet en général à tous de profiter d’une visibilité et d’un son quasiment parfaits.

NCT 127, l’unité la plus mise en avant des NCT, a donc eu la chance de faire sa première tournée mondiale, placée sous le thème “The Origin“. L’équipe s’est vue ravie d’assister à un show façon SM et de pouvoir apprécier en live les performances explosives de Taeyong, Mark, Johnny, Yuta, Jaehyun, Doyoung, Taeil, Jungwoo et Haechan. À l’évidence, c’est le moins qu’on puisse dire, cette série de concerts fait toujours honneur à leur nom complet “Neo Culture Technology” que les garçons, sans Winwin – membre de l’unité, mais mis à l’écart depuis quelques temps , ont servi au public un concert exceptionnel, où design, lumière futuriste et scénographie bluffante – voire risquée – se sont côtoyés toute la soirée, pour un spectacle au paroxysme de son ambition !

Pour l’occasion, les fans se sont apprêtés de leurs plus beaux habits vert et jaune fluorescents ! Le concert a commencé sous des cris et un vrombissement des enceintes qui promettait déjà d’envoyer. Sur fond de musique épique, la vidéo d’introduction des membres a bien donné le ton à la soirée. Le concept de différentes sphères temporelles a été exploité à son maximum :

“Où êtes-vous maintenant ? Dans quel moment vivez-vous ?”

Lorsque les NCT 127 sont arrivés sur scène pour le tout premier morceau, “Cherry Bomb“, dans des tenues blanches, la température est encore montée d’un cran ! Les flammes ont réchauffé la salle, déjà en ébullition et les NCT 127 ont livré une performance époustouflante sur une de leurs chorégraphies les plus populaires. La machine NCT était alors lancée, et la puissance avec laquelle ils ont effectué les mouvements était remarquable. Nul doute, le groupe de la SM a reçu une formation impeccable et a répondu à la folie NCT avec un grand entrain. Pour dire à quel point le groupe n’a pas fait l’impasse sur l’énergie, les gouttes de sueur coulaient à flots le long de leurs tempes dès les premiers instants du show.

Le groupe a tout de suite enchaîné avec “Come Back“, sortie l’année dernière ; même s’il ne s’agit clairement pas de l’un des morceaux les plus connus de la formation, cette chanson a permis aux fans qui ne s’étaient pas spoilés la setlist de garder la surprise jusqu’au bout, avec une ouverture de show des plus éclectiques. Premiers body rolls, premières high notes, cette chanson a permis aux NCT 127 de gagner encore en assurance alors que le concert n’en était qu’à son introduction, le tout sous les yeux d’une foule ébahie par-ci, et en pleurs par-là. Ce n’est pas forcément le titre que l’on se serait le plus attendu à voir sur le début d’un concert des NCT 127, mais “Come Back” a fonctionné à la perfection avec une bonne dose d’ondes positives déployées dans la salle grâce à celle-ci.

Juste après, “Limitless” était l’un des morceaux les plus attendus. Pour autant, les garçons ont choisi d’adopter une scénographie différente, en ne montant pas directement sur scène, mais en faisant jouer leurs ombres sur grand écran. Ce jeu a tout de même duré plus d’une minute… de quoi frustrer quelque peu ceux qui attendaient avec impatience de voir les NCT se déchaîner sur cette chorégraphie qui mêle force et sensualité, avec une touche rétro indéniable. Progressivement, les neuf garçons sont montés sur scène et ont choisi de reproduire geste pour geste la chorégraphie d’origine, jusqu’à l’alignement tant apprécié par les fans où Yuta expose ses talents de danseur et son charisme indéniable.

Et en quatrième chanson de ce set, déjà inoubliable pour les fans à ce moment du show, c’est “Chain” qui a été présentée, de quoi prouver que NCT 127 se soucient de chaque aspect de leur carrière, puisque ce titre avait fait partie de leur lancement officiel au Japon il y a maintenant un peu plus d’un an. Entre un rap haut débit et un côté plutôt sexy sous-jacent dans la performance, les fans du groupe en ont encore une fois eu pour leur argent en découvrant un show complet et si bien rôdé.

Après “Chain”, NCT 127 ont donné un tout autre rythme au concert en prenant la parole pour un discours d’introduction. Chacun s’est présenté à son tour, sous les acclamations des fans voir les hurlements de la soirée pour Taeyong, Yuta et Johnny :

Doyoung : Bonsoir, et bienvenue à la première tournée de NCT, ‘Neo City’ à Paris. On va tout donner ce soir ! 

Jungwoo : J’ai attendu ce moment depuis tellement longtemps, on avait envie de vous voir. 

Taeil : Vous avez attendu longtemps n’est-ce pas ?On a préparé pleins de choses pour vous ce soir.  

Yuta : Comment ça va ? [en français] Tout d’abord, merci d’avoir rempli cette salle. Pendant les répétitions, je l’imaginais remplie. Mais maintenant que je le vois de mes propres yeux, je suis très content. 

Taeyong : Nous sommes enfin ici pour partager de très bons moments ensemble. Il reste encore pleins de belles choses, j’espère que vous avez hâte. 

Jaehyun : Bonsoir ! Paris, criez ! Merci !(tremblements dans la salle)

Mark : Bonsoir, je m’appelle Mark, comment ça va ? (en français) Je n’aurais jamais imaginé faire un concert à Paris. En tout cas, merci beaucoup d’être tous présents. Paris, incroyable ! 

Haechan : Est-ce que vous avez apprécié le public ? J’espère qu’on va garder une bonne ambiance pour le concert. 

Johnny : Je suis Johnny, avant chaque concert j’aime bien faire un peu de sport, est-ce que vous pouvez le faire avec moi ?  Vous savez faire la holà ? On va commencer de ce côté-là jusqu’à l’opposé, il faut aussi crier en bougeant. J’espère que vous allez apprécier jusqu’au bout de la nuit. Il faut tout donner ! 

Mark : C’est le tout premier concert de NCT 127 à Paris. C’est aussi le nom de notre tournée. ‘The Origin’ signifie qu’à partir de maintenant, ce n’est que le début entre nous. 

Après ce petit discours, les lumières se sont éteintes momentanément, le temps pour les neuf acolytes de se mettre en place sur scène pour repartir sur un moment de douceur, qui a été rythmé par “Fly Away With Me” et sa mise en scène sur plusieurs étages. Indéniablement l’un des plus gros avantages de cette salle qu’est La Seine Musicale, c’est son agencement scénique qui permet aux artistes de pouvoir évoluer de bien des façons au fil de la soirée, et c’est ce dont ont pu témoigner les NCTzens le 10 juillet dernier.

Avec “Back 2 U“, toujours dans une vibe assez calme et posée, l’équipe se sent obligée de faire une mention spéciale tant la performance a séduit. Le titre à l’origine est très agréable à l’écoute, mais l’est encore davantage en live, où il prend véritablement une toute autre dimension ! Le groupe a choisi de mettre de côté la chorégraphie pour se concentrer sur la performance vocale. Et que dire, si ce n’est que les NCT ont aussi excellé dans cet art, en interprétant avec délicatesse le morceau.

Laissant le temps aux garçons de souffler un peu, NCT sont retournés en coulisse alors que les fans découvraient sur écran une vidéo, qui a non seulement montré le groupe en coulisses et a donc permis aux fans d’en savoir un peu plus sur le groupe en backstage, mais qui a aussi servi d’introduction – spéciale et hilarante – à la chanson suivante : “O Mile“. Comme le dit si bien Jaehyun dans les débuts de la chanson, “I feel the beat up all night“, les spectateurs ont ressenti ce fameux beat comme jamais grâce à l’acoustique juste excellente de la salle et avec une ambiance survoltée dans le public pour ce rythme pêchu et plein de saveurs ; sûrement d’ailleurs l’un des titres coups de coeur de l’équipe pour ce concert. On regrette cependant que cette ambiance dingue sur ce morceau n’ait malheureusement pas été partagée directement avec le groupe, resté en coulisses le temps complet de la chanson, un problème réglé en fin de performance comme ont pu le constater les fans.

Ce n’est qu’au moment d’entamer “City 127” que les têtes des NCT sont réapparues sur scène. Assis sur des tabourets face à des micros sur pieds, NCT 127 ont profité d’être bien posés pour se focaliser sur le chant et en profiter pour admirer la foule admirative dressée devant eux, de quoi créer un lien supplémentaire avec les NCTzens français ayant fait le déplacement. Certains membres, on ne visera absolument pas Mark et Taeyong, n’ont pas pu résister à l’appel de la scène en se levant pour tout donner sur les parties plus orientées rap.

Restant dans le registre ballade, en oubliant jamais la touche rap si caractéristique des NCT 127, les jeunes hommes sont restés sur la même configuration scénique pour interpréter la sublime “Angel“, un message d’amour adressé aux NCTzen qui n’a pas manqué sa cible et frappé les fans en plein coeur, suivi très rapidement par “Jet Lag“, premier titre extrait de leur dernier opus “NCT #127 WE ARE SUPERHUMAN” interprété ce soir-là.

Suite à cette interlude mettant l’émotion au premier plan, NCT 127 ont continué de tisser le lien si précieux avec le public parisien en enchaînant sur un nouveau discours :

Jaehyun : C’était une chanson un peu sentimentale, est-ce que vous avez aimé ? 

Johnny : Vous avez aimé nos chansons ? À chaque fois qu’on les chante, on a vraiment le trac, d’autant plus que c’est la première fois à Paris. 

Haechan : On vient de vous chanter notre nouvelle chanson ‘Jet Lag’. 

Jungwoo : C’est le tout premier rencard qu’on a avec les NCTzens de France. 

Mark : On est déjà arrivés à la moitié du concert. Est-ce que vous êtes tous prêts à sauter ? 

Taeil : Qui crie le plus parmi les gradins ? On va crier ! J’ai hâte de faire la prochaine chanson. 

Taeyong : Avec cette énergie on va enchaîner tout de suite. C’est quoi la prochaine chanson Mark ? 

Mark : Moi aussi j’ai vraiment hâte de la faire. Parmi les nombreux charmes des NCT 127, on est romantiques et doux, et c’est une chanson qui l’incarnera encore mieux grâce aux chanteurs. 

Johnny : Normalement, le mot romantique nous fait directement penser à Paris. On y va ! 

Dans une bulle pleine de romance et de douceur, ce sont cette fois seuls Jaehyun, Doyoung et Taeilvocal line de qualité – qui sont restés sur les planches de La Seine Musicale pour interpréter “Timeless“, titre à couper le souffle qui a surpris bon nombre de fans et a bel et bien arrêté le temps momentanément. En effet, “Timeless” n’appartient pas au répertoire NCT 127, mais à celui des NCT U, et même si tous les membres de la (très nombreuse) famille NCT n’ont pu faire le déplacement jusqu’à Paris, les NCTzens ont au moins eu l’opportunité de voir quand même en live au-delà de la seule sous-unité à avoir foulé le sol de l’Hexagone à ce jour.

À la fin de sa chanson qui a laissé le frisson dans le public, le trio a été rejoint par Haechan et Jungwoo le temps d’une toute nouvelle ballade, qui n’est autre que “No Longer“. Après quelques secondes où la salle a été plongée dans le noir complet, les cinq jeunes hommes se sont éclipsés, laissant les fans les acclamer par le fameux hymne de The White Stripes qui a rendu les fans parisien(ne)s célèbres. Et c’est avec grande surprise, et surtout beaucoup d’admiration, que les NCTzen ont découvert un Johnny seul sur scène, derrière un piano, lorsque les projecteurs se sont à nouveau braqués sur la scène.

Quittant finalement sa place assise, Johnny s’est levé et a enfilé sa veste, très vite suivi par les membres qui ont un par un remis pied sur la scène pour une petite séance rhabillage dans une tension palpable, et au plus grand plaisir des fans présents. NCT 127 ont ainsi rentamé le show au grand complet avec un titre un peu plus upbeat, “Regular”, introduit par “Interlude: Regular to Irregular“, et ouvrant par la même occasion un nouveau chapitre de ce show aux 1001 ambiances.

Regular a de toute évidence été l’une des performances les plus exceptionnelles de la soirée, avec une partie breakdance remixée. Ceux qui voulaient du spectacle ont été servis ! Avec une introduction façon opéra moderne, Jaehyun et les autres se sont avancés dans des tenues rouges somptueuses, qui ont souligné leur sensualité. La mise en scène était  vraiment séduisante, et les NCT 127 nous ont laissé bouche bée quelques minutes. La chanson a été sublimée par la sonorisation de la salle et la partie après l’interlude s’est poursuivie sur les chapeaux de roue. Très vite, les équipes techniques se sont précipitées pour installer l’immense structure métallique nécessaire pour “Wake Up“. En plus d’une performance éblouissante, la prise de risque a été à son maximum ! En haut de cet édifice, Taeil, Jungwoo, Yuta ou encore Mark ont défié la gravité, dans une chorégraphie vertigineuse. Johnny s’est même improvisé pompier en descendant la rampe à la manière des soldats du feu. Les sonorités électroniques, venues tout droit de l’espace, si propres à la SM et en particulier à la discographie NCT, nous ont rappelé quelques morceaux des EXO. Mais les NCT l’ont bien fait comprendre, leurs couleurs sont elles aussi éclatantes et leurs performances plus qu’originales ! Chapeau bas à cette prise de risque qui a donné encore plus de majesté à la prestation, et surtout une particularité qu’on n’a retrouvé sur absolument aucun show K-Pop en Europe jusqu’à aujourd’hui. 

Toujours sur la structure métallique, sur laquelle les membres ont entamé allongés “Baby Don’t Like It“, NCT n’ont bien évidemment pas pu partager leurs chorégraphies ultra rapides habituelles en raison du format, mais ont à la place proposé une performance tout aussi appréciable, évoluant sur leur structure futuriste avec agilité et assurance, en écho direct à leur concept de groupe et surtout au nom de cette tournée exceptionnelle. La petite prestation rap solo de Taeyong au milieu de la chanson est d’ailleurs assurément une séquence qui restera gravée dans la mémoire des NCTzens à jamais.

Sur “Mad City“, mention spéciale à tous les amateurs de rap qui en ont pris plein les oreilles sur des flows rapides, bien calibrés, et surtout au charisme qui a fait hérisser les cheveux sur la tête du public. Le duo – non-officiel mais pas moins légitime – formé par Mark et Taeyong frappe toujours aussi fort et l’effet n’est que décuplé en direct, poussant à l’admiration face à cette fusion artistique qui circule entre les membres du groupe.

Si le fan service est appréciable dans une certaine mesure, sans en abuser cependant, celui proposé par NCT 127 a permis non seulement aux fans de se détendre et de passer un moment fun pendant que les garçons préparaient la suite du show en coulisses, mais les vidéos diffusées sur écrans géants ont surtout permis d’introduire de manière très originale la suite de la performance à chaque fois. Et c’est donc sur une nouvelle vidéo à l’ambiance rétro que les fans ont pu admirer une battle de danse sans merci entre les membres du groupe, qui a finalement mené au retour de NCT 127 sur scène pour chanter et danser sur l’ensoleillée “Good Thing“, si magique dans une acoustique pareille, permettant à la trompette de prendre une toute nouvelle place au sein de la chanson.

Dans une vibe générale complètement old school, à l’effigie de leurs tenues colorées, NCT 127 ont fait durer la bonne ambiance avec “Touch” qui a rassemblé tout le monde dans un chant qui a fait écho aux quatre coins de La Seine Musicale.

La changement d’ambiance aura été aussi soudain que surprenant avec “Replay“, où les membres du groupe en ont d’ailleurs profité pour brandir leurs lightsticks et s’éclater sur une production EDM qui a rythmer les corps de toutes les personnes présentes dans la salle au moment du refrain, poussant même certains des membres à entamer un heabang effréné, pourtant pas typique de la K-Pop habituellement.

Après un lâcher d’énormes banderoles confettis, qui sont venus se mêler aux fans de la fosse, NCT 127 ont repris une petite pause pour adresser quelques mots au public.

Taeil : En temps normal, je commence un peu à fatiguer mais grâce à vos encouragements, je vais très bien. 

Jaehyun : Pendant les répétitions, vous n’êtes pas devant nous mais maintenant que vous êtes devant nous, on a plein d’énergie. 

Mark : Les enceintes s’amusent aussi on dirait. (rires) C’est une soirée spéciale parce que c’est rare qu’on puisse se rencontrer lors d’un concert. C’est la raison pour laquelle on fait des concerts. 

Jungwoo : Je suis très heureux car on peut rencontrer les NCTzens du monde entier. On va essayer de revenir en France. 

Taeyong : Je suis très content de passer un si bon moment avec de belles personnes dans un si bel endroit. 

Johnny : Où qu’on soit à travers le monde, on pense très fort à vous. Vous pensez à nous également ? Merci. 

Haechan : Le moment où on va devoir se séparer ne va pas tarder. Il ne reste que deux chansons. 

Doyoung : J’arrive pas à croire que c’est bientôt la fin, mais moi je pense pouvoir continuer. Les NCTzens qu’en pensez-vous ? Ça vous dit de rester ensemble toute notre vie ici ? 

Jaehyun : J’ai envie qu’on passe toute la nuit ensemble.

Mark : On a tous envie de rester ici ce soir, alors profitez jusqu’au bout. 

Taeyong : Paris, un grand merci à vous d’être là, vous allez vous amuser jusqu’au bout.  (tremblements et cris) La prochaine chanson est ‘Simon Says’. 

Besoin de mettre le feu quelque part ? Faites définitivement appel aux NCT 127 ! À ce moment-là de la soirée, quelque chose de spécial s’est passé dans la salle. Alors qu’on pourrait se dire qu’il est difficile d’enivrer un public avec une chanson aussi spéciale, les NCT 127 ont relevé le défi avec brio sur “Simon Says” ! Dans leurs tenues colorées, à l’instar des Backstreet Boys au début des années 90, les NCT 127 ont rendu le moment spécial : Taeil a continué de nous surprendre et de nous rappeler Kyuhyun des Super Junior avec une high note domptée sans grande difficulté, Mark a dominé la chorégraphie du refrain, et Jaehyun de son côté n’a pas manqué de faire son petit effet également.

Et dans une symbolique qui n’a échappé à personne, le set principal du concert s’est terminé avec la très célèbre et tout aussi attendue “Fire Truck“, chanson qui avait servi aux débuts à succès de la sous-unité NCT 127 trois ans auparavant, à l’époque où elle ne comptait encore que 7 membres. À la hauteur de la popularité de la chanson, et surtout de sa réputation, “Fire Truck” a tenu toutes ses promesses et permis de mettre en perpective les différents talents regroupés dans NCT 127, tout en amenant une vague de nostalgie pour ce titre qui a lancé la machine et fait tomber amoureux(ses) bien des fans en 2016. C’est d’ailleurs avec logique que cette chanson a été accompagnée de boules de feu sur scène, de quoi faire monter encore en flèche la température des premiers rangs.

Après un au revoir – qui n’a dupé personne – des membres du groupe sur un remix déjanté de “Fire Truck”, les NCTzens en ont très vite redemandé, et c’est rapidement qu’une vidéo mettant en scène la superbe “Highway to Heaven” que les fans ont eu l’occasion d’attendre le retour de la bande. Ce titre 100% pop a eu un rendu très flatteur dans cette salle, et même si les membres du groupe ont bien mérité 5 minutes pour souffler avant la reprise du show, il est quand même regrettable que les fans n’aient absolument pas pu profiter des voix des garçons en direct sur ce morceau qui a la carrure pour fédérer de nouveaux membres dans le fandom.

C’est finalement dans des costumes à paillettes époustouflants pour le grand final que NCT 127 sont venus interpréter leur dernier gros hit en date, “Superhuman“, chanson titre qui est venue rythmer leur comeback 2019 et qui avait été un véritable coup de coeur pour l’équipe à sa sortie. Impossible pour les NCT de renier leurs origines avec cette chanson, qui a une production made in SM Entertainment reconnaissable à coup sûr. Sur une petite vibe digne de leurs prédécesseurs SHINee, NCT 127 ont fait honneur à la France avec du grand show, sur une musique entrainante et de qualité, ponctuée d’une chorégraphie toujours aussi synchrone. Si vous cherchez à établir un top 3 des meilleurs moments de la soirée, “Superhuman” est assurément à mettre sur la liste !

Les membres ont ensuite pris la parole, pour répéter des discours déjà entendus, mais qui ravissent toujours les fans.

Taeyong : Merci beaucoup pour ce rappel. Est-ce que vous savez que vous criez super fort quand même ? (cris) Du coup on a couru pour revenir. 

Johnny : Comment avez-vous trouvé ‘Superhuman’ ? (cris) Je suis très reconnaissant de pouvoir la faire à Paris pour la première fois. 

Yuta : On a préparé très dur cet album. Je suis content de voir que vous l’appréciez. 

Mark : Nous aussi on s’est éclaté pendant la chanson, donc je suis content que vous ayez apprécié. Avant de commencer ce rappel, quelques membres vont aller se changer. Est-ce que vous savez que sur scène il n’y a que les plus jeunes? 

Jaehyun : On va commencer à vous partager ce qu’on a pensé depuis notre arrivée à Paris. Moi, je suis tombé amoureux de Paris. 

Haechan : La vue depuis l’avion, Paris, on dirait NCT : le nom NCT rappelle la diversité, la variété. J’ai l’impression que vous êtes tous des super-humains. 

Mark : Je suis du Canada, mais j’ai oublié le français. C’est la première fois que je viens en France, j’avais appris le français mais j’ai tout oublié, je suis vraiment désolé. Il y a de beaux endroits. Devant la salle, le paysage est magnifique !

Jungwoo : Je trouve ça hyper fascinant d’être dans une ville comme Paris parce que je ne la voyais qu’à la télé. Je suis très ému par les fans. 

Jaehyun : Avant de venir, on a vu de si belles personnes en train de nous attendre, des gens en train de danser et des personnes qui avaient des vêtements de la couleur de notre lightstick.

Doyoung : J’ai vu la tour Eiffel. Je m’étais demandé si j’allais pouvoir voir une fois dans ma vie la tour Eiffel. Quand je l’ai vu, je l’ai trouvé fascinante mais aussi très mignonne.  La prochaine fois j’aimerais bien revenir en voyage et prendre une petite bière devant. 

Mark : (en parlant des autres membres) Ils sont lents ! Est-ce qu’ils sont prêts ? 

Johnny : Il ne reste plus que les membres les plus sexys sur scène.

Yuta : Est-ce qu’on fait une pose sexy ? 

Taeyong : Pas juste sexy, mais hyper sexy ! 

Yuta : On ne comprend pas ce que tu veux dire, est-ce que tu peux nous montrer ? Taeyong va nous le montrer et on va mimer. 

Johnny : Il faudra crier le plus fort possible pour la personne la plus sexy. Regardez-moi ce regard ! 

Taeyong : J’ai deux versions, la première est un peu faible. La deuxième version vous allez voir. 

Yuta : Ne faîtes pas la même chose. Ce sont des choses que vous pouvez voir seulement à Paris, on s’amuse pendant que les autres ne sont pas là. 

Alors que Johnny, Yuta et Taeil ont séduit les fans avec clins d’œils et baisers volants, Taeyong lui, a plutôt opté pour des poses qui dépassaient de loin les attentes des fans, jusqu’à provoquer l’hystérie générale dans le public. Bien connu pour sa sensualité plus qu’assumée, le leader de la bande a mis à l’épreuve les NCTzens de résister à des poses fatales.

Même si les cordes vocales des NCTzens ont été mises à très (très) rude épreuve pendant cette session fan service, NCT 127 ont continué de solliciter le public lorsqu’ils ont repris au taquet sur la sublime “Summer 127“. Ambiance assurée avec ce morceau estival, en accord parfait avec l’époque où le groupe est venu arpenter les rues de Paris, qui a été agrémenté d’un petit jeu du groupe ; au lieu de danser les membres de NCT 127 ont été occupés sur les premières parties de la chanson à jeter dans le public frisbees et balles, de quoi provoquer quelques altercations qui – heureusement – ont finalement bien terminé. Plutôt que de respecter la chorégraphie à la lettre et de proposer une performance parfaite au cheveu près niveau synchronisation, comme ils en ont l’habitude, les artistes ont profité de ces derniers instants en compagnie du public pour eux aussi prendre du plaisir et s’éclater en sautant partout sur scène, une joie de vivre tout aussi efficace car communicative.

Johnny : Vous vous êtes amusés ? J’arrive à le ressentir ! 

Jaehyun : On va essayer de revenir à Paris, vous nous attendez d’ici là. 

Doyoung : On dit de Paris que c’est la ville de l’amour. Hier on s’est baladé et je me suis dis qu’il fallait que je revienne dans cette ville. La raison est bien évidemment grâce au beau paysage, mais ce soir vous nous avez montré que c’est une soirée gravée dans nos têtes. Je vous promets que je vais revenir. 

Jungwoo : Est-ce que vous vous êtes amusés ? Tant mieux. Comme le disait Doyoung, moi aussi j’avais envie de venir à Paris pour voyager. Je pense que c’est parce que j’aime beaucoup la France. Je repars plein d’énergie grâce à vos encouragements. 

Taeil : France ! Criez ! C’est vraiment un honneur de pouvoir faire un concert ici. Vous êtes notre énergie. N’oubliez pas qu’on est toujours avec vous. Je t’aime ! 

Yuta : Paris, merci beaucoup pour ce soir. Merci beaucoup pour ce soir, aux personnes qui sont au fond, j’ai tout vu ! Merci de nous avoir montré vos beaux sourires. Vous allez nous manquer. À bientôt. 

Taeyong : Merci Paris, je t’aime ! Pour être honnête, avec vous on a visité beaucoup de pays, mais c’est le plus beau pays. Je suis vraiment tombé amoureux de la beauté de ce pays, j’ai tout donné ce soir et je garde en souvenir dans ma mémoire. Faut que vous sachiez que tout ça c’est grâce à vous. Merci beaucoup, à bientôt ! 

Jaehyun : Paris ! En venant ici voir de si belles rues et de si beaux paysages, j’était impressionné. Vos encouragements, votre passion et vos sourires sont plus beaux encore. Je suis tombé amoureux de Paris. 

Mark : La ville de Paris est la dernière ville de notre tournée. Durant cette tournée européenne, j’ai ressenti à quel point je vous étais reconnaissant. Même si c’est une ville dans laquelle je viens pour la première fois, voir autant d’amour, je vous en suis reconnaissant. C’est la première fois que j’y viens, mais je n’oublierai jamais. On va vraiment tout donner et tout faire pour revenir. Merci pour votre soutien. 

Haechan : Tout d’abord, merci d’avoir terminé ce concert en toute sécurité. Un grand merci au staff qui nous a aidé. Faire un concert dans un lieu si loin de notre maison est une belle opportunité et voir un si beau monde, je vous en suis très reconnaissant. La prochaine fois qu’on reviendra, est-ce que vous pourrez autant nous encouragez ? Dans ces cas-là, on va tout faire pour revenir encore plus bons. 

Johnny : Ce soir, vos encouragements ont fait accélérer les battements de nos coeurs, et je comprends enfin pourquoi on dit de Paris que c’est la ville de l’amour. Bien évidemment le temps était court, mais je pense qu’on a tout ressenti pendant ces instants. France, vous êtes belles. Le temps est passé si vite aujourd’hui. 

Doyoung : C’est vraiment dommage mais maintenant, il faut qu’on se sépare. 

Jungwoo : La prochaine est vraiment la dernière. 

Haechan : Je suis tellement heureux d’avoir pu partager de si bons moments et souvenirs avec vous. 

Taeyong : J’ai une petite demande à vous faire, pour la dernière chanson il y a quelques choses que vous devez préparer. Professeur Johnny ?

Johnny : À chaque fois qu’on dit ‘zero’ vous tournez, et quand on dit ‘mile’ vous faîtes ceci mais il ne faut pas taper la personne devant vous. 

Sur “O Mile“, à laquelle on a enfin eu droit avec les NCT 127 en chair et en os, le groupe a tout fait pour conclure avec bonne humeur le concert et s’amuser avec le public. Le point fort dans la prestation : les basses et sonorités estivales mises en valeur à la perfection. Une chanson de fin qui a prouvé aux NCTzens et aux NCT 127 qu’ils empruntaient le même chemin et qu’aucune distance ne pouvait réellement les séparer malgré les milliers de kilomètres qui séparent les différents pays d’origine.

Le groupe a tenu à prendre la photo souvenir incontournable de chaque concert, avant de s’en aller sur la mélodie diamétralement opposée de “Baby Good Night”. Ne l’oubliez pas : ce concert est un au revoir mais sûrement pas un adieu.

Pour résumé, le concert a été un vrai plaisir pour les sens, aussi bien sur un plan sonore que visuel et les NCT 127 ont fait honneur à leur réputation en livrant des performances maîtrisées, énergiques et passionnantes ! Mêmes ceux qui n’ont pas forcément connaissance de tous les albums du groupe ou qui n’apprécient pas spécialement l’explosion des sonorités signées SM Entertainment pouvaient profiter pleinement du concert et de cette salle qui honore à merveille les prodiges de la K-Pop dans ce qu’elle a de plus brut.

Nous tenons à remercier sincèrement les organisateurs Magic Sound K-Pop pour l’invitation, les équipes qui se sont assurés du bon déroulement du concert et les NCT 127 pour ce beau travail ! 


Setlist :

01. Cherry Bomb
02. Come Back
03. Limitless
04. Chain
05. Fly Away With Me
06. Back 2 U
07. 0 Mile
08. City 127
09. Angel
10. Jet Lag
11. Timeless
12. No Longer
13. Interlude: regular to irregular
14. Regular
15. Wake Up
16. Baby Don’t Like It
17. Mad City
18. Good Thing
19. Touch
20. Replay
21. Simon Says
22. Fire Truck

Rappel :
23. Highway to Heaven
24. Superhuman
25. Summer 127
26. 0 Mile

Galerie photo :

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...