Blog post

[CONFÉRENCE DE PRESSE] Yoshiki se livre sur son prochain film en exclusivité à Japan Expo 20ème impact !

Click here to read the English version of the article!

Alors que Yoshiki, célèbre leader du mythique groupe X JAPAN, nous annonçait il y a deux semaines sa venue surprise en dernière minute sur le festival Japan Expo, l’artiste aux multiples talents ne s’est pas contenté de venir faire un petit coucou – désormais presque annuel – à ses plus grands fans, il est venu dans un but bien précis.

On se souviendra tous du film We Are X, qui a fait pleurer presque tous les spectateurs et a retracé l’histoire de X JAPAN, aussi sombre que flamboyante, et c’est ainsi un second film que Yoshiki est venu introduire à son public il y a quelques jours. Cette annonce a été faite en exclusivité mondiale sur la scène Yuzu du festival, le vendredi 5 juillet, devant une foule ébahie. Le tournage ayant commencé il y a seulement trois semaines, les informations disponibles à ce jour ne sont pas encore des plus précises, mais on sait déjà que ce prochain film ne sera pas centré sur X JAPAN cette fois, mais sur l’histoire de Yoshiki. On sait également que l’une des chansons phare de l’oeuvre à venir s’intitule “Red Rhapsody“, et qu’elle a été composée par Yoshiki il y a de ça 7-8 ans. Pour ce titre, Yoshiki est passé compositeur, parolier et pianiste, mais ce sera la voix de son amie Katie Fitzgerald que l’on pourra retrouver dessus. Notez d’ailleurs que “Red Rhapsody” a été interprétée en entier devant le public Japan Expo pour la toute première fois, et qu’elle a bien failli ne jamais voir le jour.

Mais Yoshiki ne s’est pas cantonné de ces quelques informations sur la scène Yuzu et a tenu le lendemain, samedi 6 juillet, une conférence de presse en comité ultra privé – à laquelle l’équipe de CKJ a eu l’honneur et la chance de participer – pour parler plus amplement de ce film qui a soulevé de nombreuses questions à son annonce. On vous laisse découvrir le compte rendu complet avec nous !

Yoshiki, Yuzu Stage (Japan Expo)

Vous êtes venus ici il y a deux ans pour présenter We Are X et hier vous nous avez annoncé beaucoup de choses, et même joué une chanson extraite de votre prochain film. En quoi ce film ira plus loin et sera plus sombre ?

“Tout d’abord, Paris est une ville vraiment spéciale à mes yeux. Alors, je voulais faire un projet artistique ici, à Paris. Ce film parle de ma vie. Ce n’est pas l’histoire de X JAPAN. Quand nous avons fait We Are X, nous voulions aller toujours plus loin. Bien sûr, j’aime parler de X JAPAN également, mais je veux aussi partager sur ma vie et pourquoi je suis toujours de ce monde, sans avoir mis fin à ma vie. Je serai toujours attiré par la mort, mais je respire encore, je suis toujours vivant. On ne peut pas vous dire de quel studio il s’agit, mais on m’a approché depuis la sortie de We Are X [pour un nouveau film] et il y a plusieurs mois j’ai dit ‘Faisons-le !‘, alors nous avons entamé le tournage. Ça sortira bientôt.”

Quand vous avez sorti We Are X, c’était un moment vraiment douloureux pour vous mais maintenant, deux ans plus tard, pensez-vous que le film vous a aidé à soulager votre douleur ?

“Oui, sortir et créer We Are X a été très très douloureux. Mais dans un sens, c’était très thérapeutique. J’ai beaucoup pleuré en voyant toutes les scènes funéraires, les obsèques de hide, le dernier concert de X JAPAN. J’ai beaucoup pleuré, mais à chaque fois que je pleurais, les larmes ont en quelque sorte évacué ma douleur. Je me suis dit ‘Wow, pleurer c’est pas si mal‘. Encore une fois, après We Are X, beaucoup de choses sont arrivées, dont mon opération cervicale. Vous savez qu’il est arrivé pas mal de choses après We Are X, alors je me suis dit ‘Ok, peut-être que je vais recommencer‘. Ce film peut aider des gens.

Aussi, au niveau musical, nous ne devions utiliser que des chansons de X JAPAN dans We Are X. Nous avons survolé le fait que j’ai composé la musique pour le 10ème anniversaire du règne de l’Empereur du Japon. Mais nous ne sommes pas allés jusqu’au bout. J’ai aussi composé la musique des Golden Globes Awards, celle de l’Exposition internationale de 2005, et nous ne pouvions pas beaucoup parler de tout ça. J’ai joué la version complète d’une chanson appelée ‘Red Rhapsody’ pour la toute première fois ici à Paris, hier. Elle pourrait aussi faire partie de la bande originale du film.”

Diriez-vous que votre prochain film sera votre héritage en tant qu’être humain, tandis que We Are X était votre héritage en tant qu’artiste ?

“C’est pas vraiment un héritage. Je ne pense pas avoir accompli quelque chose de grand. Je ne pense pas mériter ce genre d’héritage, du moins pas pour le moment. (rires) Je suis toujours un musicien qui souffre, qui fait beaucoup d’efforts pour parvenir à un certain niveau. En plus, je travaille aussi dans la mode, je fais des oeuvres caritatives, j’ai aussi mon propre vin, et qu’est-ce que je fais d’autre ? Tout plein de choses ! (rires) Alors, je travaille sur toutes ces choses également. J’essaie aussi de détruire les barrières qui se dressent entre l’Orient et l’Occident, parce qu’il y a toujours un mur entre les deux et je ne pense pas que nous y soyons parvenu encore, mais nous le ferons, je le ferai ! J’essaie juste de parvenir à ça.”

Quelle est votre approche pour ce nouveau film, surtout par rapport à votre père et votre fragilité ?

“Alors, après la sortie de We Are X, j’ai eu mon opération cervicale. Ça s’appelle un ‘remplacement par disque artificiel‘, et c’était il y a à peu près deux ans. Les médecins m’ont dit d’arrêter, ils m’ont dit de ne plus jouer, peut-être encore un peu de piano, mais plus de batterie. Ils m’ont dit que je risquais ma vie, que je pouvais être paralysé à tout moment, mais j’ai décidé d’aller de l’avant. Alors, à partir de ce moment, je me suis dit ‘Ça va être une histoire intéressante‘. Jusqu’à ce moment, je ne pouvais pas jouer sinon je serais mort, mais j’ai décidé de continuer. Donc, c’est une autre des raisons pour laquelle je me suis dit que ce n’était pas une mauvaise idée de filmer ça. En même temps, il y a beaucoup de choses de ma vie que je voulais aborder, mais dont je ne pouvais pas parler avant.

Ces dernières semaines, j’ai voyagé un peu partout dans le monde, comme à Los Angeles, au Japon, à Shanghai, à Taipei,  à New York, à Londres, à Miami, à Napa et à Paris. Donc nous sommes en plein tournage. Je ne savais pas que ma vie était réellement intéressante mais les gens voulaient la connaître, et savoir comment je vis. J’ai parlé de quelque chose qui va plus loin, je pense que ça sera un film très intéressant. J’ai donné plein d’interviews dans l’avion également parce que je passe une bonne partie de de ma vie à aller ici et là. (rires)

Vous êtes une vraie aide pour les gens car vous avez beaucoup de courage. Êtes-vous en contact avec des gens qui souffrent, ou des associations ?

“J’ai une fondation qui s’appelle ‘Yoshiki Foundation‘. Je fais des oeuvres caritatives, ça fait partie intégrante de ma vie. Quand je soutiens et que j’aide les gens, en réalité ça m’aide aussi. Parfois en étant artiste, on perd de vue la raison pour laquelle on existe dans ce monde. Mais aider les gens me fait me sentir vivant. Le caritatif me tient vraiment à coeur. C’est un des aspects de ma personne que je voulais aborder dans le film, ainsi que les problèmes environnementaux. Je suis simplement un artiste, mais je peux aider les gens à comprendre ce qui se passe sur la planète. Je ne suis pas scientifique, mais je pense qu’en tant qu’artiste, j’ai en quelque sorte la responsabilité de les informer . Ce film est centré sur ma vie, alors il parle de moi, mais aussi des problèmes environnementaux, de la vie et de la mort. Ce n’est pas mon histoire en tant que musicien, mais mon histoire en tant qu’être humain. Encore une fois, j’aimerais continuer de soutenir la vie des gens via ce film. J’ai rencontré beaucoup de mes fans, qui ressentent de la douleur physique et psychologique, mais ils continuent leur chemin. C’est pareil pour moi, alors je dis ‘Continuons d’avancer‘. Si je peux mettre en avant ces problèmes de la vie dans ce film, ce serait génial.”

Avez-vous composé de nouvelles chansons pour le prochain film, d’autres que nous ne connaissons pas encore ?

“La chanson que j’ai joué hier intitulée ‘Red Rhapsody’, je pense qu’elle sera l’une des chansons principales du film. Mais, je suis plein de surprises ! (rires) Il y a plein de projets sur lesquels je travaille, je compose aussi beaucoup quand je suis dans l’avion, c’est l’endroit où j’arrive à me concentrer. Quand je compose de la musique, j’écris juste les partitions. Plein de choses sont en train de se mettre en place. Je pense que je fais ça car l’album de X JAPAN est quasiment terminé. Il y a sûrement quelques détails à peaufiner, mais il est fini. En ce qui concerne X JAPAN, je chercher le bon moment. Je veux simplement sortir cet album, parce que nous avons mis plus de 10 ans à l’enregistrer. Je veux juste le diffuser. J’essaie de trouver le bon moment. J’ai un instinct, toujours. En même temps, plein de choses me sont arrivées à moi aussi. Même les choses négatives peuvent être de bonnes choses. En me focalisant sur mon opération cervicale, où sur n’importe quel autre accident, je me suis toujours demandé pourquoi ça m’arrivait à moi. Mais ça dépend de la façon dont on voit les choses. Vous ne subissez pas les choses qui vous arrivent, elles arrivent pour vous. Je fais ce film car beaucoup de choses me sont arrivées mais que ça peut devenir génial. Musicalement parlant, toute la douleur que j’ai, y compris la mort, j’en ai fais la base de ma composition. Il y a plein de surprises qui arriveront dans les prochaines semaines et dans les prochains jours.

La France est en réalité le premier pays que j’ai visité en dehors du Japon, il y a longtemps. Qui aurait pensé que tant d’années plus tard, j’aurais pu me produire devant des milliers de fans incroyables en France ? Mais la vie est simplement pleine de surprises ! Je n’aurais jamais pensé pouvoir faire une interview devant vous, je suis très honoré !

C’est vraiment intéressant, mais juste après mon opération cervicale, un magazine m’a appelé pour faire la couverture. J’avais dû faire 500 couvertures avant celle-là, mais jamais pour ce magazine. J’étais le premier homme japonais à être en couverture du Vogue au Japon. Et je me suis demandé pourquoi ça m’arrivait. D’ailleurs, j’étais toujours en train de saigner parce qu’ils avaient coupé ma gorge pour mon opération cervicale, et ils ont fait un travail incroyable avec Photoshop. (rires) Alors je me suis dit que c’était peut-être grâce à mon opération que j’ai reçu de l’attention et que j’ai pu faire cette couverture, car les gens en ont beaucoup parlé. Je ne sais pas, j’essaie juste de penser de manière positive. (rires)

Il semblerait que vous retourniez vers la musique classique, est-ce qu’on pourra le voir dans le film ?

“J’ai commencé à jouer du piano à l’âge de 4 ans, alors j’ai fais de la musique classique pour la plus grande partie de ma vie. Mais j’adore aussi le rock et tout ce qu’il y a entre deux. Je pense qu’il y a encore beaucoup de projets que je n’ai pas encore annoncé et sur lesquels je suis en train de travailler. Je suis devenu le directeur musical d’un film à venir appelé xXx dans lequel joue Vin Diesel. Je travaille aussi sur une chanson pour un film d’animation qui s’appelle Spycies, qui sortira dans les salles chinoises à l’automne. Tout ça sera révélé dans les prochaines semaines, notamment le fait que je produise avec d’autres artistes.

J’adore jouer du piano, alors les gens s’attendent à ce que je fasse beaucoup de musique classique, mais en réalité je fais beaucoup de choses différentes, comme travailler avec Marilyn Manson. J’ai des projets plutôt gros et intéressants dans le rock, plein de bandes originales. Alors oui, j’adore la musique classique également.”

En ce qui concerne votre chanson “Red Swan”, pouvez-vous nous en dire plus ?

“Les personnes qui travaillent sur L’Attaque des Titans m’ont demandé d’écrire un générique. Alors, je leur ai demandé ‘Vous voulez X JAPAN ou Yoshiki?‘ et ils n’étaient pas sûr à 100%. J’ai répondu ‘Laissez-moi écrire une chanson de toute façon‘, alors ça aurait pu tourner en chanson de X JAPAN ou en chanson de Yoshiki, je voulais simplement écrire la chanson d’abord. Quand j’ai commencé à écrire, je me suis dit que ça aurait pu être une chanson de X JAPAN également. Bien entendu, j’en ai parlé à tous les membres de X JAPAN, et personne n’en a redis quelque chose de négatif. Ensuite, je suis allé diné avec un de mes bons amis, HYDE de L’arc~en~ciel, nous étions en train de parler, je lui ai demandé si la chanson l’intéressait, et il m’a dit ‘Bien sûr‘. Le timing était très intéressant. J’ai demandé à Toshi également, mais le timing ne collait pas. Ensuite, pour voir s’ils aimaient la chanson, j’ai envoyé une demo avec les premières 60 ou 90 secondes, et je leur ai demandé si je devais continuer dans cette direction. Ils ont bien aimé alors j’ai simplement dit ‘Ok, faisons ça‘.

Je sais que c’est un peu sujet à controverse mais en ce qui concerne le hip-hop ou l’EDM, les artistes font toujours des collaborations, quelqu’un appelle toujours quelqu’un pour venir sur un titre. Alors, pourquoi ne pourrait-on pas faire la même chose avec les artistes rock ? Peut-être que les gens vont commencer à le faire. C’est comme ça que leur scène musicale a réussi à grandir. Les artistes rock sont toujours sur leur propre chemin, tout seuls, mais je pense qu’à l’avenir ils vont commencer à travailler de plus en plus souvent ensemble. Au moins, je le fais aussi. Vous allez voir plus de collaborations à l’avenir ! Au final, je le fais un peu pour le groupe. J’aimerais que mes fans comprennent que je ne fais pas ça pour des raisons égoïstes, mais parce que je veux aussi stimuler le marché du rock. Le rock n’a jamais été très grand, et si vous regardez les charts aux États-Unis, le top 10 ou le top 200, vous ne voyez quasiment pas de rock, mais nous appartenons [à la musique] également. Je veux changer ça, je veux que les groupes de rock reviennent également dans les charts. Peut-être que ça va stimuler la controverse, mais je pense que les collaborations sont un élément important pour l’avenir.

Vous nous avez dit hier à votre concert que vous allez revenir en France bientôt avec X JAPAN pour un gros concert, avez-vous plus d’informations ?

“Pour le moment, nous devons décider de la date de sortie de l’album, et ensuite décider de la période où nous pouvons partir en tournée. Alors, je n’ai pas d’autre information à vous donner pour le moment, mais j’espère aussi qu’on pourra en parler bientôt.”

Avez-vous un message pour vos fans français ?

“Oui ! Encore une fois, merci beaucoup pour le soutien, je ne sais pas combien de fois je suis venu à Japan Expo, 5 ou 6 fois ? C’est toujours super de revenir ici et de voir mes fans. Quand je vois mes fans, ils me donnent une raison de continuer d’aller de l’avant. Par exemple, des gens m’ont dit hier que je les avais aidé à vivre, mais en même temps ce sont eux qui m’aident à vivre. Tant que je suis en vie, j’aimerais créer de la superbe musique pour les soutenir, et j’ai hâte de revoir mes fans en France !”

Un très grand merci à Japan Expo pour cette opportunité exceptionnelle, et à Yoshiki et tout son staff pour leur temps et cet échange précieux  malgré leur planning chargé !

Prochaine page

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...