Blog post

[INTERVIEW] Les comédiens de Touken Ranbu répondent à nos questions lors de Japan Expo !

This interview is available in English on the second page!

Alors que la licence Touken Ranbu, à la base issue d’un jeu sur smartphones et PC, est de plus en plus populaire au Japon mais aussi en dehors des frontières nippones, les comédiens de la comédie musicale ont fait honneur à la France plusieurs années d’affilée, avec des passages très remarqués sur le festival Japan Expo, et également au Palais des Congrès.

L’évènement Japan Expo fêtera cette année ses 20 ans de carrière, alors en attendant de connaître toutes les surprises que les équipes du festival nous ont préparé pour ce nouvel impact, CKJ vous propose de découvrir un entretien tout particulier avec Mario Kuroba, Ryo Kitazono, Tsubasa Sakiyama, Daichi Saeki, Syunya Ohira et Ryuji Sato – les six comédiens de l’univers Touken Ranbu venus divertir les spectateurs français en juillet dernier.

Présentation des personnages :

  • Mario Kuroba : il incarne le personnage Mikazuki Munechika. Épéiste de l’ère Heian, son arme a été forgée par Sanjo Munchika. C’est une des cinq meilleures épées du Japon, et l’on dit qu’elle est la plus belle d’entre elles. Il représente l’élégance aristocratique de l’époque Heian. Il est très généreux, mais il vit en même temps dans son monde.
  • Ryo Kitazono : il incarne le personnage Kogitsunemaru. Épéiste de l’ère Heian, son arme a été forgée par Sanjo Munchika. Apparu dans la pièce de théâtre nô Le Forgeron (Kokajji), on dit que son sabre a été forgé avec l’aide du dieu Inarimyojin. Kogitsune signifie “petit renard“, mais il n’est pas du tout petit. Il aime attirer l’attention de son maître.
  • Tsubasa Sakiyama : il incarne le personnage Ishikirimaru. Épéiste de l’ère Heian, son arme a été forgée par Sanjo Munchika. La vie au sanctuaire lui paraissant longue, il s’aventure de plus en plus souvent dans le monde extérieur. Il ignore le monde actuel car il a longtemps vécu au sanctuaire. Plus que du réconfort, on attend de lui qu’il guérisse les malades. Il protège les autres Danshi de loin.
  • Daichi Saeki : il incarne le personnage Iwatooshi. Il est dit qu’il possède le Nagigata qu’utilisait le moine-guerrier Musashibou Benkei. Il est extrêmement grand. Il est hardi mais a de l’élégance, comme il est issu de bonne famille ; il a aussi bon caractère. Il chérit Imanotsurugi, qui est petit et agile.
  • Syunya Ohira : il incarne le personnage Imanotsurugi. On dit que son sabre poignard est celui qui a protégé Minamoto no Yoshitsune et Genji. C’est avec ce poignard que Yoshitsune, le tengu insolant de la région de Kurama, s’est suicidé. Il a un profond sens de l’amour fraternel.
  • Ryuji Sato : il incarne le personnage Kashuu Kiyomitsu. On dit que c’est le sabre qu’utilisait Okita Souji, du groupe de samuraï Shinsengumi. Peut-être parce qu’il vient d’un milieu défavorisé, Kashuu Kiyomitsu pense qu’il doit faire attention à son apparence pour s’attirer les faveurs de son maître. Son caractère est très similaire à celui de Yamatonokami Yasusada. Ils se disputent donc souvent.

Bonjour, pourriez-vous vous présenter pour commencer, et nous introduire les personnages que vous incarnez dans la comédie musicale ?

Mario Kuroba : Je m’appelle Mario Kuroba, je joue le personnage de Mikazuki Munechika. 
Ryo Kitazono : Moi c’est Ryo Kitazono, et j’incarne Kogitsunemaru.
Tsubasa Sakiyama : J’interprète Ishikirimaru, et je m’appelle Tsubasa Sakiyama.
Daichi Saeki : Je suis Daichi Saeki, j’incarne Iwatooshi.
Syunya Ohira : Je m’appelle Syunya Ohira et je joue Imanotsuguri.
Ryuji Sato : Et moi je suis Ryuji Sato, et joue le rôle Kashuu Kiyomitsu.

Pourriez-vous nous décrire brièvement l’histoire de Touken Ranbu: The musical ?

Ryo Kitazono : L’histoire de la comédie musicale est basée sur celle d’un jeu vidéo. Dans la comédie musicale, on raconte l’histoire d’amis qui se battent pour protéger le cours de l’Histoire.

Avant que vous ne soyez recrutés pour la comédie musicale, aviez-vous déjà joué au jeu ?

Daichi Saeki : Nous connaissions le jeu de nom, mais nous n’y avions jamais joué. C’est un jeu plutôt populaire auprès des filles, mais pas vraiment auprès des garçons.

Y a-t-il d’autres adaptations dans d’autres formats qui vous semblent possibles pour Touken Ranbu ?

Daichi Saeki : Oui, on pense que c’est vraiment possible qu’il y en ait d’autres !

Qu’est-ce qui vous a donné envie de participer à ce spectacle en particulier ?

Daichi Saeki : Ce qui m’a principalement intéressé, c’est le fait que ce spectacle soit centré sur les katanas et la culture japonaise.
Tsubasa Sakiyama :  En ce qui me concerne, je joue un rôle dont le personnage a une épée qui a été forgée dans un sanctuaire. Avant de jouer dans cette comédien musicale, j’aimais bien visiter les sanctuaires au Japon, et mon personnage me permet maintenant de connaître les différentes histoires des sanctuaires de mon pays.

Qu’est-ce qui a permis selon vous à cette comédie musicale de devenir un vecteur de la culture japonaise, à la fois au Japon mais aussi à l’étranger ?

Ryuji Sato :  Dans cette comédie musicale, il y a à la fois la partie sur les katanas, les samouraï et l’Histoire du Japon, pour la culture japonaise plutôt traditionnelle, et on retrouve ça dans la première partie du spectacle, mais il y a aussi un live dans la seconde partie qui nous rapproche plus de l’univers des idols. La partie idol nous permet notamment de véhiculer la culture japonaise et de la moderniser, et de la rendre plus populaire grâce à la musique.

Vous êtes déjà venus à Japan Expo l’année dernière. Est-ce que cette présence sur le festival vous a permis de gagner de la notoriété à l’international ?

Syunya Ohira : Nous avons du mal à nous rendre compte que notre popularité a autant augmenté, mais c’est super !

Vous allez donner deux représentations de la comédie musicale à Paris, avez-vous adapté le spectacle à la France, ou avez-vous gardé le même qu’au Japon ?

Ryuji Sato : Nous n’avons pas modifié le spectacle, mais nous allons notamment parler un peu en français. Mais nous ne vous en dirons pas plus… (rires)

Pour terminer, avez-vous un message pour vos fans français ?

Mario Kuroba :  C’est la première fois que nous venons faire une vraie représentation complète en France. Nous souhaitons juste que les Français aient envie de venir nous voir, et qu’ils trouvent le spectacle bien. 

Merci aux équipes de Japan Expo pour nous avoir donné cette opportunité, et à Touken Ranbu et leur staff pour leur temps !

Prochaine page

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...