Blog post

L’agence de Maho Yamaguchi dévoile un communiqué officiel pour s’excuser auprès de la victime et apporter de nouvelles informations sur l’agression !

AKS, l’agence de NGT48 a dévoilé un communiqué officiel pour s’excuser publiquement pour la manière dont a été gérée l’affaire d’agression de Maho Yamaguchi.

La compagnie a d’abord commencé par s’excuser de la polémique que l’accident a crée. Elle s’est ensuite excusée auprès de Yamaguchi pour ne pas l’avoir assez soutenue pendant cette épreuve difficile :

“Maho Yamaguchi a porté la situation de ses propres mains et a révélé ce qui lui était arrivé à cause de notre réponse vaine envers elle et les fans… Nous voudrions reconstruire cette confiance avec les membres en apportant des conseils, en commençant par Yamaguchi.”

AKS se chargera d’équiper les filles en système d’alarmes et une surveillance près de leurs lieux d’habitation pour éviter toute récidive.

En plus de cette excuse officielle, AKS a confirmé qu’une des membres des NGT48 avait elle-même donné aux deux agresseurs suffisamment d’informations pour qu’ils puissent trouver l’emplacement de Yamaguchi et l’horaire de son retour.

Les informations données à ces hommes leur ont permis de retrouver Yamaguchi au moment où elle rentrait chez elle. Ils sont entrés dans le bâtiment, et l’ont agressé. Selon le témoignage de Yamaguchi, ils lui ont attrapé le visage, et elle a eu peur de mourir, mais a finalement réussi à s’enfuir.

La police a arrêté les deux hommes, qui ont finalement été libérés sans charges. Dans le communiqué de AKS, on apprend qu’un troisième homme aurait été complice. Les trois hommes impliqués dans l’affaire ont été bannis de tous événements des NGT48. Leur identité n’a cependant pas été révélée.

AKS s’est excusée après que Yamaguchi se soit elle-même excusée pour le trouble qu’elle aurait commis à la suite de son agression. Les internautes ont immédiatement réagi, accusant AKS de dissimuler la vérité et de la faire culpabiliser.

Source : jpopasia 

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...