Blog post

[JAPAN EXPO 2018] Retour sur la conférence des Tremplins J-Music !

Comme vous le savez maintenant, le festival Japan Expo organise depuis plusieurs années les Tremplins J-Music ! L’idée de ce projet est de pouvoir amener en France en juillet des artistes prometteurs de la scène nippone, des artistes qui pour la plupart ne sont jamais allés se produire à l’étranger et qui n’ont pas encore beaucoup de sorties à leur actif.

En 2018, ce sont à nouveau quatre artistes qui ont eu l’opportunité de faire le voyage jusqu’à Villepinte pour dévoiler leurs différents univers musicaux : le duo +A, le chanteur Miura Ayme, le groupe LUV K RAFT et enfin la soliste Mirei ! Pour présenter un peu mieux ces artistes en dehors des showcases qu’ils ont donné tout le long du festival, une conférence en leur présence a été organisée, une manière aussi au public curieux de pouvoir poser ses questions et d’en savoir plus sur ces quatre formations talentueuses tout juste émergentes.

La conférence sur les Tremplins J-Music a eu lieu le vendredi matin à 10h15 sur la scène Take, et l’équipe de CKJ a donc assisté à cette réunion. Présentée par Caroline Segarra, cette conférence a duré environ 45 minutes au total. Découvrez sans plus tarder le compte rendu complet de cette séance de questions-réponses !

Qu’est-ce qui vous a motivé à participer aux tremplins J-Music ?

Mirei : Bonjour tout le monde ! C’est la première fois que je viens en Europe j’ai donc pensé qu’il s’agissait d’une très bonne opportunité de venir chanter en France.
[LUV K RAFT] Karen : Ce qui nous a motivé c’était surtout le fait de pouvoir venir à Paris. C’était une très bonne occasion.
Miura Ayme : L’année dernière j’avais déjà eu l’occasion de jouer en Angleterre et en Pologne. Cette année, j’ai de nouveau eu l’occasion de venir en Europe. En mars j’ai commencé des activités en solo et c’était l’opportunité pour moi de faire de nouvelles activités en Europe.
[+A] Ayasa : Nous sommes un groupe formé très récemment. Nous avons annoncé la sortie d’un CD pour cet été. Nous espérons qu’en France, en Europe et au Japon, on pourra faire connaître notre musique.

LUV K RAFT

Qu’est-ce qui vous a motivé à devenir musiciens ?

Mirei : J’avais l’habitude de chanter au karaoké quand j’étais petite parce que mes parents adoraient ça. Et pour tout vous dire, je ne suis pas très douée dans toute autre chose que la musique. J’ai découvert la danse plus tard. Quand j’ai eu des cours de danse et de chant à l’école primaire, j’ai compris que c’était ma voie et que je souhaitais prendre ce chemin.
[LUV K RAFT] Karen : Pour ma part j’ai commencé à faire de la musique parce que j’avais beaucoup d’admiration pour la musique des années 80, et surtout pour Madonna. J’ai pensé que j’aimerais être une figure emblématique pour quelqu’un, que j’aurais pu être admirée par quelqu’un qui pourrait aussi être admiré par quelqu’un d’autre. Pour créer une chaîne d’admiration en quelque sorte.
[LUV K RAFT] Masato Kitano : Day after Tomorrow ont été ma principale inspiration et m’ont donné envie d’aller vers la musique. J’ai alors cherché des personnes qui pourraient me rejoindre pour former un groupe. Les membres de LUV K RAFT sont donc un peu obligés de faire le chemin avec moi. (Rires)
Miura Ayme : J’ai grandi dans une famille de musiciens, ma grand-mère est musicienne et mon cousin donne des cours de piano et de violon. J’ai eu une importante influence familiale. Je suis aussi guitariste et bassiste mais maintenant j’ai pris le chemin du visual kei et j’ai décidé de poursuivre mes activités en solo.
[+A] Ayasa : Moi je suis violoniste mais on a souvent l’impression que le violon est très difficile et qu’il est destiné à une élite. Je voulais sortir de ce cadre et j’ai commencé à faire de la musique pour des animes mais aussi de la musique rock. J’ai voulu rendre cet instrument plus accessible pour tout le monde.
[+A] Akira : J’ai commencé à faire de la musique parce qu’il y avait des senpai qui étaient des voyous de l’école, et je pensais que ce qu’ils faisaient était vraiment super, donc ça a été surtout leur influence.

Quels artistes vous ont influencés et quels sont ceux que vous respectez encore aujourd’hui ?

Mirei : J’ai fait de la danse hip hop donc j’ai été influencée par la musique que j’entendais à travers la danse principalement.
[LUV K RAFT] Mishu : moi aussi je fais de la danse hip-hop donc j’ai eu l’influence de ce courant musical. Je m’intéresse beaucoup au rap aussi.
Miura Ayme : J’ai été influencé par la musique des Beatles pour la musique internationale. Dans mon pays je dirais L’Arc~en~Ciel. J’ai commencé par l’Europe et ensuite j’ai été influencé par des artistes issus du visual kei.
[+A] Ayasa : Je reçois l’influence de plusieurs artistes et comme ma musique utilise le violon pour des chansons qui ne sont pas classiques, j’écoute beaucoup Led Zeppelin, Red Hot Chili Peppers qui utilisent aussi du violon dans une manière peu classique. Les groupes de visual kei m’inspirent aussi.

Mirei et LUV K RAFT, comment avez-vous vécu ce premier concert européen jeudi ?

Mirei : J’étais sur la scène Karasu pour la première fois et la salle est tellement grande j’étais impressionnée devant cet espace et ce public si gentil et généreux. Les spectateurs étaient aussi très à l’écoute notamment quand j’ai chanté des chansons en anglais. Je suis très touchée par le public de Japan Expo.
[LUV K RAFT] Karen : Nous étions très stressés avant de monter sur scène. On se demandait comment la musique japonaise allait être reçue par un public non japonais. Mais finalement, tout le monde a été très chaleureux et enthousiaste de nous entendre. Nous voulons remercier le public de Japan Expo très sincèrement.

Miura Ayme

Miura Ayme et + A, comment vous sentez-vous pour le concert de cet après-midi ?

Miura Ayme : Je vais me préparer pour le concert comme si c’était un concert au Japon. Je suis dans le même état d’esprit.
+A : C’est la première fois que nous allons jouer en France ; on espère que le public sera enthousiaste. Par contre, on a vu que l’horaire du showcase coïncide avec le match de foot de la France, donc on espère quand même vous retrouver nombreux !

La France est connue pour sa gastronomie et la mode. Quelles sont les choses que vous aimeriez voir à Paris ?

Mirei : J’ai toujours été attirée par la culture française et notamment les choses sucrées. J’avais pris le français comme 3e langue pendant mes études. J’aime manger des croissants et des macarons.
[LUV K RAFT] Karen : D’abord j’ai beaucoup apprécié la baguette sortie du four de la boulangerie. Ensuite, nous sommes allés jusqu’au musée du Louvre. La ville de Paris est magnifique, nous avons pris plein de vidéos car c’est une ville fascinante.
Miura Ayme : J’ai des membres de ma famille qui habitent en France. J’aime beaucoup le steak tartare mais au Japon on n’a pas l’habitude de manger de la viande crue.
[+A] Ayasa : J’ai une amie qui m’avait très bien parlé de la France et surtout des cafés et petits gâteaux qui sont très jolis. En tant que fille, j’apprécie les gâteaux très esthétiques. Je n’ai pas encore eu le temps de profiter de tout ça mais j’espère avoir le temps de le faire.

+A

Si vous avez envie d’abandonner, qu’est-ce qui vous motive à continuer ?

Mirei : C’est ma 5ème année de carrière depuis que j’ai débuté en major, mais les deux premières années je ne pouvais pas publier de CD donc c’était très difficile. Je disais tout à l’heure que ma voie ne pouvait pas être autre chose que la musique puisque c’est aussi ce qui me donne de la joie. Je me suis dit que moi aussi je voulais pouvoir donner de la joie et de la motivation aux gens.
[LUV K RAFT] Karen : Comme nous sommes un groupe de 5, si un membre n’est pas de bonne humeur ou n’est pas joyeux, les 4 autres sont toujours là pour l’encourager et se soutenir mutuellement. C’est le point fort d’être un groupe de 5.
Miura Ayme : J’ai toujours fait des activités individuellement donc je n’ai jamais eu beaucoup de pressions extérieures. Par contre quand j’accumule de la fatigue ou beaucoup de travail, ce sont les concerts qui me donnent de la motivation en voyant le public présent.
[+A] Akira : Si on ne joue pas, on ne peut pas gagner d’argent, donc c’est aussi notre motivation principale.

Les artistes ont terminé en remerciant le public présent, et ils ont encouragé tout le monde à venir aux showcases. Ils ont finalement salué tout le monde le sourire aux lèvres avant de quitter la scène tranquillement. Si vous voulez retrouver nos impression sur le showcase de Mirei et LUV K RAFT du jeudi, n’hésitez pas à aller lire notre compte rendu complet du premier jour du festival, avec les photos des performances en bonus. La suite arrive dans notre compte rendu du vendredi, où vous pourrez retrouver nos avis sur le showcase de Miura Ayme et +A !

Merci aux artistes et au staff de
Japan Expo pour cette conférence !

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...