Blog post

[LIVE REPORT] Sunset Rollercoaster nous ont propulsé dans une petite aventure à la Maroquinerie !

Le 19 juin dernier, pile entre les concerts d’Eric Nam et de The fin. (on vous en parle très bientôt), notre équipe s’est rendue au concert de Sunset Rollercoaster, formation taïwanaise qui se fait rare dans nos contrées et dont le succès a été sans efforts, puisque le concert a affiché ultra complet !

Alors que l’horloge affichait 20h pile, et que la plupart des fans avaient déjà pris possession de la fosse de la Maroquinerie – salle de concert sympathique dans laquelle notre équipe n’était pas revenue depuis 2016 -, GYSTERE a entamé son set en première partie sans plus tarder, aux côtés de son Live Gang, devant une salle déjà quasi pleine et un public prêt à passer un bon moment. 

Dans une ambiance parfaite pour les litres de bière qui ont coulé à flot dès le coup d’envoi, le GYSTERE Live Gang a installé dès le début de la soirée une ambiance bien sympathique ! Cette formation complète aux multiples instruments et aux diverses voix a eu de quoi occuper tout l’espace scénique de la Maroquinerie pour présenter son style hétéroclite aux influences nombreuses, qui reflète bien l’expérience musicale forte de son frontman charismatique.

GYSTERE Live Gang ont terminé leur set sur les coups de 20h45, alors que le public – globalement mi-sinophone mi-francophone – réservait de nombreux applaudissements chaleureux à cette ouverture de qualité.

Et c’est ainsi après quelques minutes d’attente, et des petits réglages son indispensables, que Sunset Rollercoaster ont félicité le groupe en première partie et ont commencé à jouer leur propre set.

Dès que les premières notes de Sunset Rollercoaster ont retenté au sein de la Maroquinerie, on a pu ressentir tout de suite la pluralité de leur musique avec une mise en valeur réelle de leurs différents instruments ; un point positif qu’ils ont d’ailleurs partagé avec les artistes qui ont ouvert le bal pour eux.

Dans un style un peu old school, comparable à l’époque où les groupes remplissaient encore les salles de concert sur simple bouche à oreille, Sunset Rollercoaster ont enthousiasmé la foule avec un son simple et clair, et la voix douce du chanteur qui apporte toute la subtilité de leur musique.

Mais même si leur musique est facile à écouter, Sunset Rollercoaster proposent avant tout un produit fini qui superpose beaucoup de sonorités, et offre donc des morceaux complexes qui leur valent les applaudissements de beaucoup de professionnels de l’industrie.

Sunset Rollercoaster, c’est aussi une musique que l’on peut d’autant plus apprécier en fermant les yeux, et qui nous laisse entrevoir l’épopée musicale que veulent nous faire vivre les membres du groupe. C’est aussi ce trait de caractère de la formation qui a la capacité de pouvoir attirer des spectateurs tout à fait différents, des fans les plus férus aux curieux en quête de nouveauté.

Ensemble, les six musiciens arrivent à dégager des sons puissants tout en douceur et finesse, une vraie prouesse en soi, contrairement à que pourrait faire croire le surnom de “naughty boys” (“vilains garçons” en français) qu’ils se sont eux-même donné.

Tseng Kuo-Hung, chanteur et guitariste du groupe, a profité de cette date parisienne pour glisser quelques mots au public, et notamment confirmer qu’ils trouvaient tous la ville très romantique. Véritablement heureux de pouvoir jouer dans l’Hexagone, ils en ont également profité pour glisser quelques mots en français à leurs spectateurs du jour !

On a d’ailleurs pu constater, avec beaucoup de plaisir, que Paris représente bien une des lignes directrices de leur concept musical ; Sunset Rollercoaster voguent sur des sessions instrumentales prolongées et un chant minimaliste, parfois presque soufflé, qui donne un sentiment d’évasion et nous place complètement hors du temps, globalement un sentiment que Paris a la capacité de donner.

Ce qui a d’autant fait plaisir au groupe, c’est de voir cette salle comble, à la température tropicale, un mercredi soir malgré le fait que Sunset Rollercoaster ne soit pas une des formations taïwanaises les plus connues ; les organisateurs ont géré la communication d’une main de maître, et la communauté sinophone de Paris apporte toujours un soutien maximal aux artistes qui viennent, de quoi assurer le grand succès de cette soirée, un succès amplement mérité !

Avant l’une des dernières chansons du groupe “I Know You Know I Love You“, qui est aussi l’une des plus connues parmi toute la discographie de Sunset Rollercoaster, le chanteur a fait une petite citation qui au final résume trés bien cette soirée :

“La vie est comme un jeu, et cette soirée est un checking point, je dois sauvegarder pour me rappeler de ce moment à jamais.”

Sunset Rollercoaster ont finalement dit au revoir à leurs fans sur les coups de 22h30, après un concert qui a présenté avec brio et élégance leur groupe, modeste et pourtant bourré de talent !

Un grand Merci à La Route du Rock pour l’invitation, et aux artistes pour ce show !

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...