Blog post

[INTERVIEW] “Il est temps de créer notre propre nouveau langage” c’est la philosophie de Newspeak !

This interview is avalaible in English on the next page

Newspeak est un groupe japonais composé de quatre membres qui s’est formé à Tokyo début 2017. Tous les membres ont un passé musical différent et ont choisi d’unir leurs forces à travers ce groupe. Leur slogan “Arrêtez de penser dans le langage qu’ils ont fait juste pour nettoyer votre esprit. Il est temps de créer notre propre nouveau langage. Attendez-vous à vous amuser” !

Depuis l’année dernière, ils ont sorti deux singles, pour un total de six chansons officielles. Le premier est sorti début 2017 et se nomme “What We Wanted“. Il contient les titres “What We Wanted”, “Beat Goes On” et “Reveal It”. Le second “July” est sorti en novembre 2017 et contient lui aussi trois titres “July”, “Media” et “Watch Me Blaze”.
Depuis le début de l’année 2018 nous avons toutefois pu de nouveau les entendre avec deux chansons extraites de leur prochain album, mais sortie en avance. Il s’agit des titres “Lake” et “24/7 What For”.

Nous sommes allés à la rencontre de ce groupe à la philosophie très intéressante et avons pu échanger quelques questions avec Rei, chanteur du groupe. Bonne lecture !

Pourriez-vous vous présenter pour commencer ?

Le groupe est composé de quatre membres : Rei au chant et au clavier, Ryoya à la guitare, Yohey à la basse et Steven à la batterie.

Comment le groupe sest-il formé ?

Nous avions l’habitude de jouer dans des groupes différents mais dans les mêmes salles et souvent lors des mêmes événements. C’est comme ça que nous sommes devenus amis. Après que mon groupe se soit séparé, j’ai quitté le Japon pendant quelques temps. Quand je suis revenu de Liverpool, en Grande Bretagne, nous nous sommes de nouveau rencontrés et j’ai montré quelques-unes des démos que j’avais. Nous nous sommes alors tous mis d’accord sur le fait de créer un nouveau groupe ensemble.

Que signifie votre nom de groupe Newspeak ?

Le mot, Newspeak, provient en fait d’un roman nommé « 1984 ». Dans le roman, Newspeak correspond à une langue créée par un dictateur pour contrôler et laver le cerveau de tout le monde. Mais nous aimions globalement la sonorité. D’un autre côté, nous avions envie d’ajouter un sens différent, qui est que notre musique puisse devenir un moyen de communication entre les gens, un moyen de communication libérant leurs pensées, non pas pour contrôler leur cerveau comme dans le roman.

Comment décririez-vous votre style musical ?

Je dirais que nous sommes un groupe de pop rock indépendant avec une section rythmique rebondissante, des riffs funky et des refrains accrocheurs, influencés par les passés musicaux différents des membres, mêlant les style punk, pop, indie, folk, hard rock japonais et occidentaux. Pour faire simple, un grand mélange. (rires)

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

En général je parle d’expériences avec des personnes qui me sont proches dans la vie de tous les jours quand j’écris des chansons. Par exemple les relations avec ces personnes (partenaire, amis, famille), le travail, les voyages et toutes les choses basiques que tout le monde traverse. Je suis aussi souvent inspiré en regardant des films.

Qu’est-ce que vous aimez dans la musique ? En quoi est-ce quelque chose d’important pour vous ?

J’aime beaucoup quand la musique me rappelle des odeurs, des images, des pensées et tant de choses que vous rencontrez dans les différentes étapes de votre vie. Et je trouve ça important car ce sont ces choses qui peuvent vous pousser à faire des choses que vous n’auriez jamais pu faire sans le ressentir.

Arrivez-vous à vivre de votre activité de musicien ?

Oui, en général on y parvient.

Qui s’occupe de la production de vos chansons ?

Je compose la plupart des chansons et j’écris les paroles. Nous faisons les arrangements tous ensemble.
Pour ce qui est de l’enregistrement, Steven fait du mixage et de l’ingénierie sonore et Yohey fait aussi de l’ingénierie sonore.

Que souhaitez-vous partager avec vos chansons ?

Plus on avance dans la vie plus elle devient compliquée. Mais, personnellement, je pense qu’il n’y a pas tant de choses que ça qui ont vraiment de l’importance pour chacun. Et de ça que je parle souvent dans nos chansons, bien que ça dépende de la chanson en question. Ce serait génial si quelqu’un pouvait faire des actions qui amélioreraient votre vie en écoutant notre musique.

Quel est le but final que vous voulez atteindre en tant qu’artiste ?

Je voudrais écrire une chanson qui nous conviendrait à tous au point de penser qu’on ne peut pas faire mieux.

Avez-vous d’autres passions sur votre temps libre ?

Jouer au football, regarder des films, voyager.

Il y a beaucoup de groupes et d’artistes au Japon qui ne sont pas encore connus, très peu au Japon et encore moins en Europe. Est-ce que certains de ces groupes vous ont inspiré ?

Oui bien sûr que ces groupes nous inspirent. Beaucoup de personnes ont tendance à penser que les artistes populaires sont meilleurs que les plus petits artistes. Mais ce n’est absolument pas vrai. J’admire vraiment les musiciens qui peuvent continuer leur musique seulement comme un art. Mais d’un autre côté, il important d’être écouté. Donc nous essayons tout le temps de balancer entre les deux. Il y a beaucoup d’artistes très bon au Japon mais malheureusement, ils n’ont pas assez de promotions parce qu’ils ne génèrent pas autant de profits que ces jeunes idols.

Vous allez publier un nouveau mini-album en octobre, « Out Of The Shrinking Habitat ». Que pouvez-vous nous dire sur cet album ?

Le thème des paroles, comme je l’ai dit un peu plus haut, est de penser à ce qui est vraiment important dans la vie. En ce qui concerne le thème de la musique, nous voulions que les auditeurs se sentent comme s’ils appréciaient un jour de festival de musique du matin au soir après avoir écouté tout l’album.

Avez-vous autre chose à partager avec vos fans européens ?

Le Japon est vraiment loin de l’Europe mais nous espérons que nous pourrons faire une tournée en Europe un jour. Gardez un œil sur nous jusqu’à ce que ce jour vienne s’il vous plaît.

Merci à Newspeak d’avoir répondu à nos questions et
on leur souhaite bon courage pour la sortie de leur nouvel album !

Prochaine page

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...