Home Corée du Sud [LIVE-REPORT] Dok2 fait du Trabendo sa propre scène de rap dans une ambiance du tonnerre!

[LIVE-REPORT] Dok2 fait du Trabendo sa propre scène de rap dans une ambiance du tonnerre!

by Okame

Les amateurs de rap coréen se sont donnés rendez-vous au Trabendo le 21 septembre dernier à l’occasion de la tournée européenne du rappeur Dok2. Avec la folie des concerts asiatiques – et notamment coréens – en France, tous se demandaient si le nombre de places vendues allait être satisfaisant, et on a même frôlé le grand moment de gêne à la vue de la file d’attente composée d’une cinquantaine de personnes au maximum, après l’entrée des V.I.P.

Finalement, la salle a tout de même trouvé un public honorable et suffisant pour mettre l’ambiance à l’occasion de ce rap show enflammé piloté par l’une des grandes figures du rap underground coréen. Avec une première partie conduite par J.Kido, le concert a très vite pris une allure de club, où les artistes étaient libres de s’exprimer sans aucune limite. Fidèle à lui-même, Dok2 est monté sur scène devant une foule en délire, dans une tenue plutôt typique de l’univers hip-hop – lunettes de soleil, bob et casquette, veste jaune flamboyante au programme – pour entamer les premiers morceaux d’un concert plutôt bien parti (“Beverly 1lls”, “2 Chainz & Rollies”) !

Après trois morceaux où il n’a cessé de se dévêtir et de se revêtir, malgré une chaleur étouffante, Dok2 a enfin retiré ses lunettes pour observer les fans et prendre enfin la parole, de quoi entamer une communication avec le public qui a cruellement manqué sur la première partie de son concert. Derrière, son DJ et ami était à bloc, alors que pour son premier discours, les fans l’acclamaient :

“Aujourd’hui à Paris, c’est mon dernier concert”.

Paris avait donc une tonalité particulière pour Dok2 qui voulait clôturer en beauté sa tournée européenne. Le rappeur au style unique s’est même permis quelques folies lors des morceaux interprétés : les basses ont vibré et – bien heureusement – les enceintes n’ont pas flanché sous son poids après y être monté sans retenue pour enflammer un peu plus le public du Trabendo. Dok2 s’est montré plus féroce que jamais et a bien honoré sa réputation et celle des artistes avec lesquels il a travaillé dont Jay Park sur “Most Hated” ou encore Beenzino sur “I Am”. Rien ne lui faisait peur, y compris s’autoriser un fan service des plus alléchants pour les fans surexcités !
Une des choses appréciables dans ce type d’événement est vraiment l’hétérogénéité du public : la scène du rap est ouverte à tous et même si une majorité de filles composaient encore la foule, la gente masculine et les Coréens venus soutenir le rappeur profitaient au maximum du spectacle. Moins reconnue toutefois que la scène pop, la scène du rap coréen ne cesse d’attirer de plus en plus de personnes dans ses filets, et parvient enfin à se légitimer en Europe, de quoi satisfaire les esprits avides d’un peu plus de diversité !

Dok2 a enchaîné les morceaux, toujours avec une énergie folle, et le public a pu se délecter de “Illusion”, “Don” ou encore “Air Do The Q” dans une ambiance enflammée.

Qui dit scène rap implique nécessairement de lancer des petits reproches sous-entendus, sous les acclamations franches d’un public satisfait de ces quelques coups de poing lancés à d’autres…
Dok2 en est conscient et l’assume clairement, il n’est pas un “entertainer”, selon ses propres mots. Autrement dit, il n’est pas là pour divertir les gens, mais bien là pour faire de la musique et présenter son art à des personnes prêtes à l’écouter. À l’évidence, le message est clair : le milieu de la K-Pop est-il visé ? Nul doute là-dessus. De manière très habile toutefois, malgré les avis nuancés de chacun, Dok2 s’est offert un petit moment de liberté de parole en dénonçant quelque peu la poudre aux yeux de l’industrie musicale mainstream sud-coréenne. S’il en est là aujourd’hui, le rappeur le clame haut et fort, c’est grâce à ses expériences et son milieu social. Comme un certain nombre de musiciens, Dok2 a été amené à surmonter des épreuves de taille, et ne s’est pas laissé abattre par les remarques déplacées des personnes qui ne croyaient pas en lui dans les prémices de sa carrière :

“Je ne suis pas éduqué, mais j’ai été éduqué dans la rue, par la vie. On me disait ‘Tu n’auras pas d’argent plus tard’. Mais 20 ans plus tard, j’ai le boulot le plus cool qu’on appelle ‘rappeur'”.

Il s’est hâté de remercier les personnes qui ont cru en lui, et bien évidemment, il ne pouvait pas laisser les fans français sans surprise. À partir de ce moment-là, le concert un pris un tout autre tournant, en devenant une scène où les invités, ceux qu’il voit comme “sa famille'”se sont succédés les uns aux autres pour faire le show à ses côtés. Dok2 voulait donner une chance à tous et n’a pas hésité une seule seconde avant de partager sa scène avec les personnes qui l’ont aidé à accomplir son rêve, ou ceux qui rêvent à leur tour de devenir les futurs rappeurs de demain. Parmi eux, mention spéciale à Double K, le premier invité sur scène, sous les hurlements du public. Pour certains, le nom était familier, pour d’autres non, pour autant, le rappeur nous a livré une performance épatante sur “Rob It” et “OMG”, et on ne s’est tardé d’aller en  découvrir un peu plus sur lui. Parmi les autres guests, les fans ont pu découvrir Zaddillusion, dans une tenue des plus surprenantes… ou encore l’un des membres du très célèbre duo Mighty Mouth, Sangchu !

La fin du concert s’est donc poursuivie sur un moment d’alchimie entre tous les artistes, de quoi marquer l’esprit de Dok2Gonzo – de ce nom sous lequel il n’a cessé de se présenter – lui-même.

Alors que tous s’attendaient à un rappel, Dok2 n’est finalement pas revenu sur scène, au grand dam des fans prêts à bouger toute la nuit. Pour autant, on salue ce concert qui a fait état du réel talent du rappeur, et de son humilité face à l’art qu’il prône. Pour lui, le rap est une histoire de famille, et cette dernière date à Paris en a été le symbole. C’est donc tout à son honneur d’avoir fait ce choix de faire monter sur scène ses amis de longue date et de soutenir les petits rookies de la scène underground. Dok2 a malgré tout inspiré aux fans une bonne leçon d’humilité, et a rappelé de poursuivre ses rêves quand bien même les obstacles peuvent s’avérer insurmontables !

Un grand merci à l’équipe de Stage Session et KpopmeEntertainment pour nous avoir permis d’assister au concert, ainsi qu’au travail des équipes techniques et artistiques de la tournée. 


Galerie photos :

You may also like