Blog post

[LIVE REPORT] Avec T.M.Revolution et JAM Project, JAPAN MUSIC PARTY s’est une fois de plus imposé comme un incontournable de la J-Music

Vendredi 8 décembre a sonné l’heure de l’événement français de l’année dédié à l’anisong ! Pour sa seconde édition, le festival JAPAN MUSIC PARTY avait réservé la soirée dans la magnifique salle du Trianon, où les fans de J-Music se sont donnés rendez-vous. Rappelons que l’année dernière, l’événement avait eu lieu sur deux jours à la Cigale, quelques dizaines de mètres plus loin sur le même boulevard parisien. [Lives report du samedi et du dimanche à relire ici]

Pour l’édition 2017, les cinq monuments du groupe JAM Project ont à nouveau répondu présent, et le soliste T.M.Revolution a arpenté la scène française en solo pour la toute première fois.

Cet événement, à l’initiative de Amuse Lantis Europe, a une fois de plus réuni les fans du Japon dans notre capitale ; ils ont pu entrer dans la salle à partir de 18h30, les premiers autorisés étant les heureux détenteurs de billets VIPs. La date n’a pas affiché complet mais les plus fidèles étaient là pour faire la fête et secouer les planches du Trianon. Par ailleurs, de nombreux fans présents l’année dernière ont à nouveau fait le déplacement pour cette édition. Malgré les températures avoisinant le négatif et quelques épisodes pluvieux, les fans ont attendu pour certains pendant des heures devant la salle en attendant de pouvoir entrer.

Le soundcheck a commencé avec le staff japonais sur les coups de 19h40, annonçant une toute dernière attente avant l’arrivée des stars de la soirée.

Pour remplir au maximum la fosse du Trianon, l’accès au balcon a été fermé, permettant ainsi aux artistes du soir de se produire devant une fosse bien remplie. Après le rappel des règles de bonne conduite, notamment la réglementation des photos et vidéos pendant le show, le concert a commencé avec T.M.Revolution à 20h, comme prévu, avec une déferlante d’énergie qui a parcouru la salle.

Après l’éteignage des lumières dans la salle, on a pu voir les ombres des musiciens qui se mettaient en place. Les jeux de lumière se sont alors mis en route, une musique très pop a commencé à se faire entendre dans la salle, annonçant le démarrage du show ; les fans, impatients de voir T.M.Revolution arriver, se sont alors mis à taper dans leur main et tous en choeur.

Alors que les musiciens ont commencé à jouer leur set, T.M.Revolution est arrivé tout sourire, et a entamé son show sans plus tarder avec son tube “Inherit the Force“, auquel une petite (mais puissante) outro instrumentale a été ajoutée.

T.M.Revolution est un artiste proche de ses fans, un constat qui se fait très rapidement lorsqu’on le voit sur scène. Après un “Are you ready to rock?” qui a continué d’exciter la foule, Takanori Nishikawa (de son vrai nom) a enchainé sur les titres “INVOKE” et “Ignited“, des chansons un peu plus anciennes de la discographie du showman mais qui font toujours autant leur effet sur scène.

En vrai chauffeur de salle, TM sait parler à son public et n’a pas hésité à glisser quelques mots entre les différentes chansons de son set. Il a aussi invité les fans à se lâcher dans le Trianon, à mettre leurs mains en l’air en cadence avec lui, et surtout à profiter de leur soirée.

T.M.Revolution est depuis plusieurs années déjà un personnage incontournable de l’anisong et de la musique japonaise dans sa globalité, un aspect de sa personnalité qu’il a montré comme il se doit, seul face au public français.

Toujours très souriant, T.M.Revolution a alors fait une première pause, où il en a profité pour se désaltérer ; il est réapparu après quelques secondes avec une chanson qui a ravi les fans : “Meteor“.

Dans une ambiance plus douce et magique, la voix emblématique de TM a emplit la salle pendant plusieurs minutes inoubliables. L’artiste a même fait une petite révérence à la fin de cette chanson, avant de continuer le show avec “resonance“. Ce titre est très connu des fans d’anime, puisqu’il s’agit en réalité du tout premier opening de l’anime Soul Eater. Avec une atmosphère presque mystique en ce début de morceau, donné à la fois par les jeux de lumière mais aussi par la musique, l’ambiance et la bonne humeur contagieuse de TM s’est vite répandue dans le public. Dans un très bon anglais, qui facilite grandement la communication avec les fans, le chanteur n’a cessé de s’adresser à ses fans tout en arpentant la scène de long en large ; en retour, les fans n’ont pas hésité à lui manifester leur amour en bougeant en cadence avec lui.

Arrivé déjà à la moitié de son set, T.M.Revolution a marqué une seconde pause, où cette fois il a pris le temps d’adresser des mots à ses spectateurs :

“Bonsoir, bonjour. Merci beaucoup ! Je suis très heureux d’être ici à Paris. Merci beaucoup d’être venus ce soir. Merci beaucoup. Je suis très heureux d’être venu en France. [en français] Mon français n’est pas bon ! (rires) C’est mon premier concert en France, bienvenue à notre concert ! Merci ! J’adore la France ! [en français] J’adore, j’adore, j’adore ! [en français] Merci beaucoup.”

T.M.Revolution est aussi un personnage très spontané, sincère ; on a vu qu’il était véritablement heureux de passer cette soirée en la compagnie du public de notre capitale.

Après s’être confondu en remerciements encore une fois, TM a ajouté :

“Vous vous amusez ? Je suis très content. Paris, vous êtes fatigués n’est-ce pas ? Les deux prochaines chansons sont de Sengoku Basara ! Vous êtes prêts ?”

Suite à cette annonce, c’est donc sous un tonnerre d’applaudissement que “FLAGS” s’est fait entendre dans la salle. Avec un tel déferlement d’énergie, T.M.Revolution a enfin lâché sa veste sous les cris du public (on se demande encore comment ils tenu autant de temps avec sous une telle chaleur).

TM est un chanteur qui ne semble ni fatigable, ni sujet à la chaleur ambiante. Très joueur aussi envers les fans, et s’amusant constamment de leurs réactions, il a finalement ouvert la fermeture éclair de son haut sur cette chanson, faisant ainsi monter un peu plus la température et les cris dans la salle. Il a ensuite continué dans l’ambiance de l’anime Sengoku Basara avec comme second morceau extrait de cet univers, à savoir “SWORD SUMMIT“. 

Profitant de l’ambiance dans la fosse, il a continué d’arpenter la scène du Trianon avec joie et a glissé à nouveau quelques mots en direction du public :

“Vous êtes incroyables, j’adore Paris. Merci ! Vous voulez rester encore ?”

Enchanté par la réponse positive des fans qui ne s’est pas fait attendre, TM a alors annoncé deux chansons supplémentaires pour la suite des événements.

À l’entente des premières notes de “Preserved Roses“, une chanson originellement interprétée en collaboration avec Nana Mizuki, le public a recommencé à faire trembler les planches du Trianon. Bien que la chanteuse n’ait pas été présente sur cette date française qui célèbre l’anisong, T.M.Revolution a assuré le morceau seul avec ses musiciens. Il a continué les nombreuses interactions avec son public ; en somme, il a une fois de plus su faire profiter le monde de sa joie de vivre et de son énergie débordante. Mention spéciale à la note finale de cette chanson, qui a éblouit les spectateurs. 

TM a enchaîné directement avec “Kakumei Dualism” (“革命デュアリズム” pour le titre original en japonais), à nouveau un titre signé en featuring avec Nana Mizuki. Ce morceau, passé dans la catégorie mémorable des collaborations musicales nippones, a presque pu être interprété à deux voix. En effet, les fans ont remplacé les parties de Nana Mizuki en chantant les paroles à sa place, un geste que TM a semblé fortement apprécier.

Avec des instruments criants et tremblants qui ont annoncé la fin du set solo de Takanori Nishikawa, ce dernier a scandé encore un peu plus son amour pour notre capitale :

“C’est tellement beau de pouvoir être ici aujourd’hui. Merci de votre soutien ! J’ai passé un si magnifique moment avec vous. Merci d’être venu. Merci beaucoup, je vous aime ! Je suis très triste que ce soit la dernière chanson ce soir mais je l’ai choisi spécialement pour vous dire au revoir. C’est en fait ma première chanson d’anime.”

T.M.Revolution a donc conclu son premier concert solo en France avec le titre “HEART OF SWORD -Yoakemae-“, son premier anisong qu’il avait dévoilé en 1996, et qui avait donc servi pour le célèbre anime Kenshin le Vagabond.

Heureux de voir que les fans connaissaient les paroles, TM a attrapé le drapeau français marqué à son nom, qu’un des fans lui a tendu de la fosse, et l’a finalement porté pendant le reste de la chanson.

Boosté par l’accueil qu’il a reçu lors de JAPAN MUSIC PARY 2017, TM a affirmé à ses fans avoir passé un bon moment parmi nous :

“Merci beaucoup de m’avoir fait venir ce soir. J’adore ! J’espère vous revoir bientôt. Salut ! Je vous aime beaucoup, merci !”

Après environ une heure de show où il n’a cessé de bouger et de se donner à fond, T.M.Revolution est reparti de scène heureux, profitant des dernières acclamations de la foule et accompagné de ses musiciens. Une attente de 20 minutes a alors été annoncée au micro, le temps d’installer le matériel pour la seconde partie de soirée : le groupe JAM Project !

Et c’est sur les coups de 21h15 que le quintet a fait son comeback sur les planches françaises ; les cinq superstars de l’anisong ont entamé leur set avec “Spinning Out of Control” et “TOKYO DIVE“, les deux premiers titres de leur tout dernier album studio, également intitulé “TOKYO DIVE“, et dévoilé en octobre dernier. Avec un univers complètement différent de l’année passée, et une introduction de performance accompagnée d’une petite chorégraphie bien synchronisée, les JAM Project se sont à leur tour fait acclamé par un public déjà fort en émotions après le passage de TM.

Les JAM Project ont ensuite poursuivi leur concert avec toujours autant d’énergie, grâce au titre “THE EXCEEDER“, encore un morceau de cette année, qui avait quant à lui servi d’opening pour le jeu vidéo Super Robot Wars.

Au fur et à mesure de la chanson, les membres se sont détachés de la formation initiale et ont commencé à agir en solo sur la scène pour aller au plus près des fans. Les monuments de l’anisong savent occuper l’espace et nous l’ont une fois de plus prouvé. Toujours pendant “THE EXCEEDER”, Hiroshi Kitadani, Hironobu Kageyama, Masaaki Endoh, Masami Okui et Yoshiki Fukuyama ont aussi exprimé leurs talents vocaux les uns après les autres avec du chant individuel de haute volée.

Hironobu Kageyama a profité de la première pause du groupe pour s’adresser au public :

“Merci ! Paris, vous vous amusez ? C’est la deuxième fois que nous venons à Paris pour JAPAN MUSIC PARTY. Nous sommes trop excités de revenir ici à Paris. S’il-vous-plait, profitez de notre concert et chantez avec nous si vous connaissez les paroles !”

Sur ces petits mots encourageants, le concert a repris avec le titre “Shugoshin (守護神) -The guardian-” ; avec de nouveaux jeux de lumière, une nouvelle ambiance s’est vite installée dans la salle. On a notamment pu noter une mise en scène encore mieux travaillée que l’année dernière.

Hagane no Resistance” (“鋼のレジスタンス” pour le nom original en japonais) a été la suivante, avec encore une fois une nouvelle atmosphère qui est venue remplir le Trianon.

Cette chanson a apporté un côté magique et spirituel à la salle, mais cela n’a pas empêché les fans de chanter et sauter sur place. Leur performance a bien entendue été accompagnée des gestuelles particulières du groupe, même pendant le titre suivant, “The Brave“, une sortie plus récente qui avait servi de générique pour un drama nippon.

Sous un tonnerre d’applaudissements de la part des fans après ces deux chansons, les membres du groupe ont pris la parole :

Hironobu Kageyama : Merci ! Vous vous amusez ? Vous êtes incroyables ! Au passage, nous sommes passés à J-POP FORUM hier soir. Et c’est dans la station Châtelet – Les Halles. Là-bas ils présentent des artistes célèbres dans le monde de l’anime. Si vous n’y avez pas encore été, allez-y et dites-le à vos amis ! Maintenant nous allons faire une session acoustique.
Hiroshi Kitadani : Comment allez-vous ?
Hironobu Kageyama : Vous voulez un anisong célèbre ? On va le faire juste pour vous !

Comme annoncé, une session acoustique a été mise en place, avec une nouvelle formation sur scène ; les membres de JAM Project sont allés chercher leurs instruments et se sont installés confortablement face à leur public. Chose promise, chose due : les fans français ont eu droit en exclusivité en France à des reprises courtes et en acoustique de chansons solos des membres, dont certaines très célèbres comme “We Are“, interprétée normalement par Hiroshi Kitadani pour l’anime One Piece ou encore “Cha-La Head Cha-La” de Hironobu Kageyama pour l’anime Dragon Ball Z.

À la fin de cette petite interlude musicale qui a semblé faire plaisir autant au public qu’aux artistes, Hironobu Kageyama a rattrapé le micro pour présenter les producteurs de l’évènement, à savoir Amuse Lantis Europe. Un des organisateurs est alors monté sur scène pour interpréter les paroles des membres :

Masaaki Endoh : Je suis content d’être revenu à Paris. Est-ce que pour certains c’est la première fois que vous venez ? J’espère que vous allez passer un bon moment. On va tout faire pour que ça continue parce qu’on veut que ce genre d’évènement perdure.
Hiroshi Kitadani : Beaucoup de personnes étaient là l’année dernière ? Ah, je me rappelle de vous ! Mais il y a aussi de nouvelles têtes. C’est vrai que cette année on voit beaucoup de drapeaux, vous avez aussi acheté les écharpes, c’est super ! Faites du bruit !
Public : Motto Motto !
Masami Okui : Ça me fait vraiment plaisir d’être là ! Il fait très froid à Paris !
Yoshiki Fukuyama : Merci beaucoup ! Bonsoir ! Comment allez-vous ? (lit dans sa main) Je ne sais pas parler français, je suis désolé. (rires) Le public français est chaud ! Comment vous faites pour connaître toutes nos chansons comme ça ?
Hironobu Kageyama : 
Dehors il fait très très froid, mais là il fait très très chaud. La première fois qu’on est venus en France, c’était en 2008 pour Chibi Jaoan Expo. Est-ce que certains étaient là ? L’année dernière, on était aussi présent pour la première édition de JAPAN MUSIC PARTY. On voit même des gens avec le T-shirt de l’année dernière. À chaque fois on est étonnés et ravis par votre gentillesse. La prochaine chanson, c’est une chanson qu’on a composé pendant notre tournée en 2008. On pense qu’en France et au Japon, ça doit être pareil. Les profs nous apprennent ce qui est important, mais il y a aussi ce qu’on apprend des héros des animes. Et pourtant avec l’âge, et c’est pareil pour moi, on a tendance à oublier cette facette parce que le travail ça prend du temps. Mais cette chanson rappelle ces moments de doute, elle me rappelle mon enfance et ce que j’ai appris des héros.

C’est comme cela que la chanson “Hero” a été annoncée, à ne pas confondre avec “THE HERO !!”, et qu’elle a commencé a capella. Cette chanson douce donne du courage et de l’espoir, et offre de nouvelles perspectives à celui qui l’écoute. Avec une émotion qui a parcouru la fosse, les JAM Project ont enchainé avec “VICTORY“, sur laquelle les instruments ont redémarré avec beaucoup de puissance.

L’ambiance est repartie de plus belle avec les cinq artistes qui se sont donnés à coeur joie, en prenant diverses poses sur la scène du Trianon et en communicant chacun avec leurs fans sur les premiers rangs.

Après avoir interprété “GONG“, les JAM Project ont finalement enchainé sur la désormais mythique “THE HERO !!“, opening de l’anime One Punch Man qui est devenu tout un symbole pour le groupe, et cela dès sa sortie. À l’arrivée de ce morceau, la folie s’est emparée du public pour une énième fois durant cette soirée. Impossible de ne pas être dans l’ambiance en envoyant les cinq interprètes se démener en direct sur cette chanson ! De plus, la très haute note de fin de Yoshiki Fukuyama a, une fois de plus, laissé le public sans voix.

Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de voir JAM Project en live, cette performance de “THE HERO !!” vous fera certainement comprendre de quoi on parle :

C’est vers 22h15 que les JAM Project ont quitté la scène. Les fans ne se sont pas fait prier pour réclamer le retour des JAM Project en scandant “Motto! Motto!“. Les cinq artistes sont revenus à peine quelques minutes plus tard pour le final de cette JAPAN MUSIC PARTY 2017, vêtus des T-shirt officiels de la tournée. Hironobu Kageyama a pris la parole à nouveau :

Vous êtes incroyables, laissez-moi vous présenter les membres du groupe ! (batteur, bassiste, claviste, deux guitaristes) Vous avez passé un bon moment ? Mais je sais que vous n’en avez jamais assez ! Vous voulez encore entendre des chansons ? Nous allons vous chanter une chanson avec T.M.Revolution !”

Suite à l’annonce de cette collaboration de folie, T.M.Revolution est revenu lui aussi avec le T-shirt de la tournée pour prendre place parmi Hironobu Kageyama, Yoshiki Fukuyama, Masaaki Endoh, Masami Okui et Hiroshi Kitadani. Avec cette nouvelle formation, composée de ces six artistes aux multiples talents, la chanson “SKILL” a fait résonner ses premières notes.

Cette chanson légendaire du groupe, connue d’absolument de tous les fans de JAM Project, a donc été choisie comme grand final de la soirée. L’ambiance a été explosive pendant ce morceau, et les artistes ont donné tout ce qui leur restait comme énergie pour que tout le monde reste sur une note positive.

La cloture de ce concert a été magnifique, et “SKILL” a joué les prolongations, puisqu’elle est énormément appréciée du public. Tous les artistes ont arboré de grands sourires de bonheur et ont offert une fin solennelle à ce monument sacrée de la discographie des JAM Project. Et c’est ainsi que, pour une dernière fois en cette soirée du 8 décembre, Hironobu Kageyama a adressé quelques mots au public, cette fois-ci pour les remercier :

“Vous avez passé un bon moment ? Vous êtes incroyables ! Vous avez rendu cette soirée mémorable, merci Paris, on se revoit bientôt !”

Et c’est sur cette promesse, que nous n’oublierons pas de si tôt, que les artistes et musiciens se sont tenus la main pour un salut final au public parisien ; après de multiples remerciements aux fans, JAM Project, T.M.Revolution et leurs musiciens ont quitté la scène vers 22h30.

Avec un vibrato et une puissance vocale qui l’ont rendu célèbre, ce concert a été l’occasion pour T.M.Revolution d’affronter le public français pour la toute première fois en solo, une opportunité que les fans français n’ont pas voulu rater. Quant aux JAM Project, ils ont été toujours aussi spectaculaire sur scène : entre fumigènes, jeux de lumières, mise en scène et des musiciens qui les aident à apporter un côté vraiment complet à cette formation nippone, les légendes de l’anisong ont une fois de plus su nous séduire !

On attend maintenant qu’ils tiennent leur promesse, celle de revenir sur les planches françaises, et que Amuse Lantis Europe nous dévoile au plus vite ce que nous réserve la troisième édition !

Merci à Amuse Lantis Europe et à Japan FM pour cette superbe soirée !
Crédits photo : Julien Mecchi / Aimeji Photographer


Setlists :

T.M.Revolution :

01. Inherit the Force
02. INVOKE
03. Ignited
04. Meteor
05. resonance
06. FLAGS
07. SWORD SUMMIT
08. Preserved Roses
09. 革命デュアリズム (Kakumei Dualism)
10. HEART OF SWORD -Yoakemae-

JAM Project :

01. Spinning Out of Control (Intro)
02. TOKYO DIVE
03. THE EXCEEDER
04. Shugoshin (守護神) -The guardian-
05. 鋼のレジスタンス (Hagane no Resistance)
06. The Brave
07. session acoustique (medley de solos des membres)
08. Hero
09. VICTORY
10. GONG
11. THE HERO !!
12. SKILL (avec T.M.Revolution)


Galerie photo :

Crédits photo : Julien Mecchi @ Aimeji Photographer

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...