Blog post

[LIVE REPORT] Retour sur le dernier show parisien du groupe Versailles !

Le 5 février dernier, l’équipe de CKJ se rendait au concert de Versailles pour une date unique en France à l’occasion de leur tournée de réunion « Renaissance » qui a démarré le 26 janvier à Moscou en Russie, et qui s’est donc achevée dans la salle de la Machine du Moulin Rouge de Paris.

La date n’était pas complète mais la salle était quand même bien pleine (tous les billets VIPs ont notamment été vendus), avec un bon nombre de fans au rendez-vous. Les entrées se sont rapidement déroulées à partir de 18h30. Les balances ont démarré vers 19h45, et sous les coups de 20h, les fans ont pu voir les lumières s’éteindre pour lasser entrer le chauffeur de salle sur scène. Après un bref rappel des règles élémentaires de bienséance, dont l’interdiction des photos et des vidéos, une surprise a été annoncée pour cette ultime date de la tournée européenne : la présence de David, aussi connu sous le nom de SUI, en première partie. Cet artiste fait partie du label Chateau Agency, créé par Kamijo, le chanteur et leader de Versailles. Sur scène, David a interprété la chanson « Genesis », avant de laisser sa place aux vedettes du soir : Versailles.

C’est Yuki, le batteur, qui est arrivé le premier, sous les applaudissements du public, suivi de très près le bassiste Masashi. Les deux guitaristes, Teru et Hizaki, sont ensuite arrivés, et c’est enfin un Kamijo en béquille qui a fait son apparition. Malgré sa blessure à la cheville, et les quelques soucis de voix qu’il a rencontré durant le début de la tournée, il a tout de même assuré le reste des dates jusqu’à la dernière.

Le quintet a entamé son set avec l’emblématique « Aristocrat’s Symphony », une classique de la discographie de Versailles et a ensuite enchainé avec « Ascendead Master ». Le public a été heureux de pouvoir retrouver le groupe au complet, puisqu’entre la carrière solo de Kamijo et les sorties musicales de Jupiter, l’avenir de Versailles était jusque-là incertain, et beaucoup de fans craignaient que le groupe se sépare après leur longue pause. À la fin de la chanson, Kamijo en a profité pour glisser quelques mots au public français : « Merci ! Ça fait longtemps, on y va ? C’est parti ! ».

Commence alors « Shout & Bites », titre sur lequel les fans continuent de lever les mains en l’air. À cause de sa cheville, Kamijo a été contraint de rester assis pendant le concert, et même si cette position n’est pas idéale pour un chanteur, il a continué de faire de son mieux et d’assurer le show.

VERSAILLES_14

C’est sur « Vampire » que la fosse a commencé à se déchaîner, et a même finit par sauter en rythme à l’arrivée du dernier couplet. Le quintet a continué d’envoûter les fans lorsque les premières notes de « Inheritance » ont retenti, laissant même place à l’émotion sur la fin du titre.

Après une petite pause « Melodic Thorn » démarre et fera battre le coeur des fans pendant plusieurs minutes, avant que le groupe enchaine sans plus attendre avec « Chandelier ». Dans sa robe (presque devenue légendaire), Hizaki virevolte sur scène et continue de taper ses solos de guitare avec brio et efficacité. À la fin de ce titre, certains fans se font entendre pour demander des nouvelles à Kamijo concernant sa santé. Il glisse alors ces quelques mots au public : « Merci, je vais bien ! C’est génial d’être ici

L’excitation repart de plus belle dans la Machine lorsque le groupe fait résonner les premiers accords de « Zombie », une chanson parfaite pour laisser les fans libérer leur adrénaline. Pris dans l’ambiance du moment, Kamijo lance un « Vous être très très chauds ? », et ni une ni deux, la fameuse « The Red Carpet Day » commence, pour laisser les fans dans une ambiance plus heavy. À ce stade de la soirée, on voit d’ailleurs de plus en plus de headbang au sein de la salle. Masashi, jusque-là plutôt timide sur scène, commence à circuler de plus en plus sur le devant et à interagir avec les premiers rangs de la fosse.

Le public répond à chaque sollicitation du groupe, les Versailles en profitent alors pour faire une pause. Alors que Kamijo profite de ce bref moment de répit pour s’offrir une petite pause thé, les autres membres du groupe se sont rafraîchis et ont soufflé pendant quelques minutes. Bien évidemment, Kamijo a continué d’interagir en français avec le public, heureux de pouvoir nous montrer les fruits de son apprentissage.

Après cette petite détente, les cinq compères reprennent leurs places respectives et se mettent à jouer « Philia », une autre classique du groupe. Depuis le début, le batteur est malheureusement invisible derrière le chanteur, et l’éclairage ne l’a pas vraiment aidé à se distinguer. Cette chanson s’est terminée sur une magnifique clôture d’Hizaki. Le déchainement du public a vite laissé place à l’émotion lorsque l’incontournable « Serenade » s’est fait entendre.

VERSAILLES_11

Une fois la chanson terminée, Kamijo s’en va plein d’élégance (il a fait ce qu’il a pu avec ses béquilles) et Teru, Hizaki, Masashi et Yuki ont continué de jouer et ont tous montrer leurs talents avec des solos chacun leur tour, de quoi mettre un peu plus en avant le batteur et le bassiste. Alors que la performance bat son plein, Kamijo revient tant bien que mal, et rattrape son micro juste à temps pour « Faith & Decision ». Ce concert était à vous faire perdre la notion du temps, et pour le final de cette chanson, Kamijo s’est finalement levé et a finit a capella.

Alors que les fans commençaient à (malheureusement) pressentir la fin du concert, une nouvelle classique du groupe a commencé : cette fois-ci il s’agissait de « Masquerade ». Le groupe a demandé au public de danser, et c’est avec plaisir que les fans ont répondu à l’appel, en parfaite synchronisation. Après une énième déclaration d’amour de Kamijo, une standing ovation a remercié le groupe de sa présence et de proximité avec les fans.

Le groupe se rassemble alors sur le devant de la scène, et remercie le public. Ils quittent la scène aux environs de 21h45. Le public français a alors fait honneur à sa réputation, et a acclamé le groupe pour un éventuel rappel. Les Versailles ne se sont pas fait prier trop longtemps et sont revenus seulement quelques minutes plu tard, en attrapant au passage les drapeaux français que les fans avaient réussi à faire parvenir jusque sur la scène. Kamijo reprend alors la parole : « Je ne peux pas marcher, mais je peux parler. Ce soir, c’est un moment unique. Chantons ensemble ! ».

VERSAILLES_03

Le show a alors repris sur les chapeaux de roue avec « Lineage », qui démarre officiellement le rappel, dernière partie de cette soirée. Avec des poses toujours aussi charismatiques, le groupe a continué de jouer, et c’est alors que les fans lèvent en l’air leurs roses lumineuses, dévoilant un petit océan de fleurs de différentes couleurs. Kamijo en a tenu une lui aussi, qu’il a jeté dans le public juste avant le début de « Sympathia ». Le groupe annonce alors sa toute dernière chanson de cette tournée de 7 dates : « The Revenant Choir ». Les membres du groupe ont profité de ces derniers instants pour continuer de communiquer avec les premiers rangs, Kamijo continue en présentant individuellement les membres du groupe. Pour ce grand final, à la fois du show mais aussi de cette tournée exceptionnelle, une standing ovation et des tonnerres d’applaudissement ont remercié le groupe. Les membres ont alors quitté leurs instruments, et une musique de fin est venue conclure le concert.

Les Versailles ont eu un peu de mal à quitter le public français, et se sont montrés vraiment attentionnés et proches des fans. Le groupe ont profité une dernière fois de cet arrêt par Paris pour prendre une photo souvenir avec les fans et brandir les drapeaux.

VERSAILLES_01

Dans cette Machine du Moulin Rouge, salle parfaitement adaptée au show, le public a pu assister à la « Renaissance » du visual kei sur les planches françaises. Avec un look sophistiqué et une prestation royale, le groupe a su tenir ses promesses et a ravi les fans présents. Ils ont revisité leur discographie en ré-interprétant leurs plus grands classiques, et ont joué le jeu de cette tournée de reformation. On attend maintenant la prochaine date avec impatience ! 🙂

 

Setlist :

01. Aristocrat’s Symphony
02. Ascendead Master
03. Shout & Bites
04. Vampire
05. Inheritance
06. Melodic Thorn
07. Chandelier
08. Zombie
09. The Red Carpet Day
10. Philia
11. Serenade
12. Faith & Decision
13. Masquerade
Rappel :
01. Lineage
02. Sympathia
03. The Revenant Choir

Galerie photo :

Remerciements : merci aux organisateurs et aux
artistes présents pour cette soirée exceptionnelle !
Crédits photo : Julien Chantôme pour B7KLAN

Articles précédents

Articles suivants


Veuillez patienter quelques instants pour le chargement des commentaires

Loading comments may take a few seconds please wait...